• Auteur:

    ddkabylie

  • Accueil
  • > Machahu
  • > Arkoub Abdellah (inspecteur de l’enseignement de tamazight à Tizi-Ouzou)

Arkoub Abdellah (inspecteur de l’enseignement de tamazight à Tizi-Ouzou)

Posté par ddkabylie le 20 avril 2010

Arkoub Abdellah (inspecteur de l’enseignement de tamazight à Tizi-Ouzou)
“Je lance un appel aux autorités afin d’honorer les engagements de l’Etat”

M. Arkoub Abdellah, inspecteur de l’enseignement tamazight à Tizi-Ouzou estime que l’enseignement de la langue berbère n’a pas encore atteint le point escompté.

La Dépêche de Kabylie : 15 ans après son introduction dans le système éducatif, quelle est votre opinion sur l’enseignement tamazight ?
Arkoub Abdellah : Il faut dire tout d’abord que tamazight est adolescente dans le système éducatif national et n’a été introduite qu’en 1995.
Concernant l’état de lieux, je pense que tamazight n’a pas encore trouvé la place qui lui sied et qui lui revient de droit d’ailleurs.

Expliquez-vous !
Vous n’êtes certainement pas sans savoir que tamazight n’est pas enseigné partout en Algérie. Elle n’est même pas généralisée en Kabylie même. A Tizi-Ouzou a titre illustratif, tamazight n’est enseignée que dans 36 lycées sur les 56 lycées de la wilaya. De même pour les écoles primaires et collèges où elle n’est enseignée que dans certains établissements. Aussi, tamazight n’est pas introduite dans des communes entières. C’est dire que la situation n’est nullement reluisante.

Comment expliquez-vous cet état de chose ?
A mon sens, l’enseignement tamazight est géré d’une manière anarchique. Il y a des entraves bureaucratiques et administratives qui persistent et bloquent la marche en avant tenté par cet enseignement. Je veux parler ici notamment de certains directeurs qui affichent un mépris envers tamazight. Aussi les circulaires émanant du ministère de l’Education ne sont appliquées.

Vous ne voyez pas qu’il y a un manque de volonté chez la tutelle et les responsables ?
C’est sûr, d’ailleurs je saisis cette occasion qu’offre votre journal afin de faire appel aux autorités du pays pour honorer les engagements de l’Etat quant à la prise en charge effective de l’enseignement de tamazight et sa promotion dans toutes ses dimensions historiques, culturelles et civilisationnelles.
Je voudrai également rendre hommage aux enseignants de tamazight qui ont résisté à la situation actuelle et plus encore, qui ont fait aimer tamazight aux élèves.

M. O. B.

Laisser un commentaire

 

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cigales2010 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres