• Auteur:

    ddkabylie

Brèves d’Ouzellaguen

Posté par ddkabylie le 22 avril 2010

Citoyens en attente de logements

C’est connu, la forte demande pour l’acquisition de logements LSP est une constante nationale. Après affichage au niveau d’Ouzellaguen, les services municipaux ont enregistré pas moins de 444 dossiers qui attendent l’heur de se mettre sous un toit décent. A ce jour, 64 logements seulement ont été construits au cœur du village Hellouane, un chiffre très en deçà des attentes des citoyens. Ces logements qui ont coûté 2 millions de dinars l’unité risquent de devenir, comme de coutume, un élément de discorde entre les malheureux déçus et services municipaux. A ce propos, le P/APC a déclaré à la Dépêche de Kabylie, que ces logements iraient aux plus méritants : «Nous allons étudier les dossiers un par un pour éliminer les foyers dont le revenu dépasse les 60 000 dinars, éliminer les dossiers non éligibles, ensuite si le nombre de dossiers postulants dépasse les 64, un tirage au sort serait effectué avec l’assistance de tous les citoyens pour que nul ne se sente lésé !» Dont acte.

La crèche cherche un second souffle

C’est une bâtisse à l’architecture soigneusement élaborée et finement réalisée. Les gros œuvres et les finitions sont achevés depuis belle lurette et pourtant les portes de la crèche restent fermées. Et pour cause ! Après avoir avalé un budget de l’ordre de 115 millions de dinars, une enveloppe de 7 millions de dinars manquent cruellement à l’appel pour mettre les touches finales à l’édifice, à savoir les voieries et les réseaux divers, les boiseries, le chauffage et la peinture qui devaient baliser le chemin de l’inauguration. Cependant, un problème imprévu peut se révéler coriace à même d’exposer la vie des écoliers au danger : cette crèche située au cœur du centre-ville est bordée de routes à fortes circulations, ce qui laisse les citoyens regarder l’établissement d’un mauvais œil. «Un enfant est un enfant, il n’est jamais à l’abri d’un chauffard. Cela ne m’incite guère à inscrire mon fils en ce lieu !», avoue un père de famille qui regrette que l’endroit fut choisi sans réelle concertation des citoyens et en totale méconnaissance des risques que cette décision précipitée allait engendrer à l’avenir.

Le stade fait peau neuve       

A projet d’exception, une enveloppe d’exception ! Le stade municipal d’Ouzellaguen vient de bénéficier dernièrement d’un regard très attentif ; sa rénovation en vue de répondre aux citères modernes d’utilisation a nécessité une bagatelle somme de 113 millions de dinars, chiffre avancé par le premier magistrat de la localité. Le projet déjà entamé, la première tranche concerne la construction de la tribune centrale en cours (coût : 20 millions de dinars) qui surmonte des vestiaires, ensuite viendront le tour des vestiaires excentrés, la pose du gazon, l’aménagement d’un large parking et les voieries en dernier lieu.
Cette répartition en tranche répond à l’impérieuse nécessité de laisser évoluer l’équipe locale à cheval sur l’achèvement des travaux qui devraient prendre plusieurs moins.

T. D.

Laisser un commentaire

 

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cigales2010 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres