• Auteur:

    ddkabylie

Bouira / Un festival pour réinventer Tikjda

Posté par ddkabylie le 2 avril 2010

Bouira
Un festival pour réinventer Tikjda

Mercredi, midi pile. D’agréables cumulus rehaussent le firmament de Bouira.  » Meghres yesseghres (Mars se déchaîne) « , dit un aphorisme bien de chez nous. Mais, il n’y a pas que le printemps qui s’invite avec sa touche de beauté formelle : un esprit dépoitraillé, affranchi, débraillé, beau et…libre s’est aussi invité aux côtés des beaux cumulus, ces  » merveilleux nuages  » de V. Hugo survolant le ciel de Si M’hand Oumhand.

Lire la suite… »

Publié dans page 4 | Pas de Commentaire »

Les jeunes de Tizi Rached bloquent la zone industrielle de Oued Aïssi

Posté par ddkabylie le 2 avril 2010

Pour protester contre le chômage dans leur localité
Les jeunes de Tizi Rached bloquent la zone industrielle de Oued Aïssi

Les jeunes chômeurs de la commune de Tizi Rached ne comptent pas baisser les bras pour “exiger” la satisfaction de leurs revendications qui se résument en un seul point : leur part des plans de recrutement dans la zone industrielle de Oued Aïssi. Comme nous l’avons annoncé dans notre édition de jeudi passé, les jeunes chômeurs de Tizi Rached qui se sont constitués en collectif, ont mis leurs menaces à exécution en procédant au blocage de la zone industrielle de Oued Aïssi.
Les machines n’ont donc pas fonctionné durant toute la journée d’avant-hier puisque les jeunes en colère, ont même empêché les travailleurs de la zone industrielle de rejoindre leurs portes de travail. Du coup, l’Eniem, Novo Nordisk et la SNVI, entre autres, entreprises de la zone de  Oued Aïssi étaient fermées durant toute la journée.
Les jeunes protestataires dont les représentants ont été reçus récemment par les autorités locales de la daïra de  Tizi Rached en présence du P/APC et des représentants de l’Anem de Tizi-Ouzou, estiment qu’ils sont dans leurs droits.
“Il n’est pas normal que nous demeurons sans emploi alors que la zone industrielle est située à  nos portes. Nous demandons notre part des plans de recrutements des entreprises de la zone. Il est normal que nous puissions trouver des postes d’emploi d’autant plus que les entreprises ne cessent de recruter en dehors de la localité”, indique un des representants que nous avons reçu à notre rédaction régionale.
L’autre point important que réclament les jeunes en colère est l’ouverture d’une agence Anem à Tizi Rached.
Les protestataires ne comprennent pas comment ils se retrouvent “contraints” à faire le déplacement jusqu’à Larabâ Nath Irathen pour déposer un dossier auprès de l’agence locale de l’emploi.
Les jeunes de la commune de Tizi Rached se disent “plus que jamais” décidés à aller jusqu’au bout de leur action pour faire valoir leurs revendications.
Il n’est pas d’ailleurs écarté que l’action de blocage de la zone industrielle de Oued Aïssi soit renouveller à partir de demain, ce qui peut bien évidemment donner lieu à un énorme manque à gagner pour les entreprises économiques concernés.

A. Z.

Publié dans page 3 | Pas de Commentaire »

Affaire de la dilapidation du foncier à Tizi-Ouzou

Posté par ddkabylie le 2 avril 2010

Affaire de la dilapidation du foncier à Tizi-Ouzou
Des peines de 6 ans à la perpétuité pour cinq accusés

Des peines allant de six ans à la perpétuité ont été prononcées avant-hier, par la cour de Tizi-Ouzou à l’encontre des principaux accusés dans l’affaire dite de l’agence foncière de la wilaya de Tizi-Ouzou relative à la dilapidation foncier.

Lire la suite… »

Publié dans page 2 | Pas de Commentaire »

Tizi Gheniff / Un mort dans un accident à un chantier

Posté par ddkabylie le 2 avril 2010

Tizi Gheniff
Un mort dans un accident à un chantier

Le travail sur chantier devient de plus en plus dangereux devant l’utilisation parfois d’engins vétustes. Ces derniers temps, nombreux sont les drames qui y sont arrivés. Jeudi après-midi, un accident de travail s’est produit dans un chantier à Tizi Gheniff. Une grue est tombée sur un ouvrier. La force de l’engin l’a tué sur le coup. Devant la violence du coup, la cervelle de la malheureuse personne a volé en éclats. Sitôt tombé, les autres ouvriers se sont dirigés vers lui pour le secourir, mais malheureusement, il avait déjà rendu l’âme. Les éléments de la Protection civile ont évacué la victime à  l’hôpital de Draâ El Mizan. Atterrés par cette perte, les travailleurs ont cessé l’activité durant toute l’après-midi. Selon une source locale, cet ouvrier était père de deux enfants. Les services de sécurité ont ouvert une enquête pour déterminer les causes de cet accident.

A. O.

Publié dans page 2 | Pas de Commentaire »

Tizi-Ouzou / Deux civils tués dans un attentat à la bombe près de Aïn Zaouia

Posté par ddkabylie le 2 avril 2010

Tizi-Ouzou
Deux civils tués dans un attentat à la bombe près de Aïn Zaouia

Encore une fois, la localité de Aïn Zaouia a été secouée par une forte explosion d’une bombe artisanale survenue avant-hier, peu avant 13 heures, au passage d’un convoi de la Gendarmerie nationale.
Un taxieur accompagné d’un citoyen, tous les deux originaires de Draâ El Mizan, ont laissé la vie lors de cet attentat terroriste après l’explosion de la bombe placée aux abords de la RN 30, plus exactement sur le tronçon situé à la sortie ouest de la ville de Aïn Zaouia en allant vers Draâ El Mizan.
Du côté des gendarmes, l’on déplore aucune victime, mis à part quelques blessures légères dues à quelques éclats de la bombe.
Mais pour les deux victimes, l’impact de l’explosion entendue à plus de 5 km à la ronde ne leur a laissé aucune chance, ce qui dénote la capacité de nuisance du groupe terroriste, activant sur l’axe s’étendant entre Aïn Zaouia et la forêt de Boumahni.
Par ailleurs, il faut signaler qu’après cet attentat, la RN 30 a été fermée à la circulation soit après l’arrivée des renforts des services de sécurité sont, on a remarqué, une forte présence durant toute l’après-midi.
Enfin, il faut signaler que le dernier attentat à la bombe à Aïn Zaouia remonte à l’année dernière au niveau du parc communal, causant des dégâts matériels pour le parc roulant de la commune.

B. M.

Publié dans page 2 | Pas de Commentaire »

M’chedallah / Vols en série

Posté par ddkabylie le 2 avril 2010

 

M’chedallah
Vols en série

La daïra de M’chedallah connaît ces derniers mois une série de vols qui guettent la quiétude de la population locale, notamment les citoyens habitants, les localités éloignées. Cette série de vols, qui atteint cinq actes de vandalisme, a commencé par le cambriolage du bureau de poste du chef-lieu de la commune d’Aghbalou.
A quelques semaines d’intervalles trois magasins situés à la périphérie de la commune de M’chedallah ont été visités de nuit par une bande de voleurs. Le dernier vol qu’a enregistré cette région de la wilaya de Bouira, a eu lieu ce mardi.
Un magasin d’alimentation générale, situé au boulevard principal du grand centre urbain de la commune de Saharidj a été cambriolé. Selon le patron de cette épicerie les voleurs après avoir scié les cadenas du rideau se sont introduits à l’intérieur du magasin d’où ils ont chapardé une balance électrique et une importante somme d’argent en petite monnaie.
Le malheureux commerçant a procédé à un dépôt de plainte auprès des éléments de la brigade de la gendarmerie locale, qui ont à leur tour ont ouvert une enquête afin de démasquer les malfaiteurs.
Rappelons en outre que cette même daïra sera renforcée dans un proche avenir de plusieurs sûretés urbaines et de quelques brigades de la Gendarmerie nationale. Cela en plus à l’unité de la brigade mobile de la Police judiciaire, dont le projet concernant la réalisation de son siège est sur le point d’être livré. La taux d’avancement des travaux de ce projet sont estimés à plus de 80%.

Nadia Hamani

Publié dans page 2 | Pas de Commentaire »

Béjaïa Un des assaillants présumés arrêtés

Posté par ddkabylie le 2 avril 2010

Béjaïa  Un des assaillants présumés arrêtés
Un bijoutier assassiné, la série noire continue

Un bijoutier a été tué jeudi après-midi dans son magasin situé au quartier Smina, non loin de l’hôpital de Béjaïa. La victime qui aurait été poignardée par ses agresseurs, a succombé à ses blessures avant sont transfert à l’hôpital. Les auteurs de ce crime crapuleux se sont emparés de la marchandise se trouvant sur les étalages du magasin avant de prendre la fuite à bord d’une voiture touristique. Selon des témoins, ils seraient quatre individus à avoir accompli ce forfait en plein jour et dans un lieu bondé de monde, car situé à quelques mètres seulement de l’hôpital Khellil-Amrane et de la direction de la santé. Après avoir baissé le rideau du magasin, témoigne-t-on, les malfaiteurs ont passé à tabac le bijoutier avant de le poignarder mortellement. Une fois leur forfait accompli, trois d’entre eux ont réussi à prendre la fuite en prenant la porte de service, alors que leur acolyte a été appréhendé par des riverains et remis aux services de sécurité. C’est après avoir réalisé qu’il s’agit d’un vol, que des riverains sont intervenus. Une intervention qui a permis l’arrestation de l’un des éléments du gang. Une enquête judiciaire a été, par ailleurs, ouverte pour élucider les circonstances dans lesquelles a été tué le bijoutier.
Il semble que les bijoutiers constituent des cibles privilégiées pour les malfaiteurs dans la wilaya de Béjaïa pour rappel, un bijoutier avait été assassiné dans son magasin, sis au boulevard Amirouche l’année dernière. Ces derniers mois, des vols en série avaient été signalés dans plusieurs localités de la vallée de la Soummam.
Ainsi, le mois de février dernier, des individus munis d’armes blanches avaient fait irruption dans une bijouterie à Sidi Aïch et se sont emparés d’un butin évalué à des centaines de millions.
Au cours du même mois, une autre bijouterie avait été volée au quartier Sghir à Béjaïa-Ville. Des vols  similaires avaient également été signalés à Ifri Ouzellaguen et dans d’autres régions.

D. S.

Publié dans page 2 | Pas de Commentaire »

Tizi-Ouzou Pour obtenir la libération de l’octogénaire kidnappé

Posté par ddkabylie le 2 avril 2010

Tizi-Ouzou Pour obtenir la libération de l’octogénaire kidnappé
Forcing de la population de Boghni

La mobilisation des citoyens de la commune de Boghni, pour obtenir la libération de l’octogénaire enlevé il y a maintenant plus d’une semaine demeure intact, d’autant plus que le mouvement de solidarité enclenché à travers les comités de villages a pris une autre dimension à partir d’hier.

Lire la suite… »

Publié dans page 2 | Pas de Commentaire »

1...8687888990
 

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cigales2010 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres