• Auteur:

    ddkabylie

  • Accueil
  • > page 5
  • > Béjaïa / Célébration retentissante de la Journée mondiale de la presse

Béjaïa / Célébration retentissante de la Journée mondiale de la presse

Posté par ddkabylie le 1 mai 2010

Béjaïa
Célébration retentissante de la Journée mondiale de la presse

La Journée mondiale de la liberté de la presse coïncidant chaque année avec le 3 mai est partie pour être célébrée avec un certain panache à Béjaïa.

A l’initiative de l’Association des journalistes de Béjaïa (AJB), un riche plateau sera servi aux personnes intéressées par les enjeux et le  devenir de la presse aujourd’hui  dimanche au Théâtre Malek-Bouguermouh : une très attendue conférence-débat avec Omar Belhouchet (El-Watan), Chérif Rezki (El-Khabar), Zoubir Souissi (ancien président du Conseil de l’éthique et de la déontologie) et Nadir Benseba (FIJ) est au menu.
Nouvellement constituée, l’AJB qui s’est déjà dotée d’un site web (www.ajb06.unblog.fr) regroupe essentiellement des journalistes professionnels et  marque ainsi une entrée en scène des plus notables. Dans une déclaration rendue publique, hier, elle consigne une véritable ligne d’action.           
“Le respect de l’éthique et de la déontologie sont une exigence du métier mais aussi un viatique dans cette période politique marquée par le flou et la manipulation”, indique-t-elle. Elle estime qu’après avoir été longtemps “décrié par les professionnels”, le Code de l’information apparaît désormais comme “une norme enviable en raison de la mise entre parenthèses de beaucoup  de ses dispositions porteuses de liberté et d’ordonnancement des affaires de la profession”.
L’AJB poursuit en dénonçant la pénalisation de l’acte d’écrire et la culture du secret “prégnante en milieux institutionnels” ce qui, estime-t-elle, prive le journaliste de la récolte d’information fiable, “situation qui lui est bien souvent retourné, et c’est le comble, comme une preuve de non-professionnalisme”. 
 Elle regrette que le Conseil supérieur de l’information censé notamment délivrer des cartes de presse et, partant, délimiter le contour d’une profession à géométrie variable a été dissous sans que ses fonctions ne soient réaffectées.  “D’une simple formalité de déclarations auprès du Parquet territorialement compétent, la création de nouveaux titres est désormais soumise à un visa politique, ce qui a fait le lit d’un clientélisme préjudiciable”, note encore la déclaration de l’AJB.  Plus loin, elle dénonce la situation faite à la corporation : “Conséquences directs d’une politique faite de béances légales sciemment entretenues, d’indécision stratégique, de clientélisme et de satellisations, les “non-valeurs”  s’installent dans la profession comme vertus nécessaires au captage des faveurs d’un système basé sur la rente et la corruption”.  De son côté, l’Association des journalistes et correspondants de la presse sportive de la wilaya de Béjaïa (AJCPSWB)  entend marquer la Journée mondiale de la libérté de la presse par un programme riche s’étalant sur les deux journées de dimanche et lundi. Dimanche sera ainsi montée une exposition à la Maison de la culture Taos-Amrouche. Elle accompagne une conférence de Benyoucef Ouadia  et de Mohamed Boulahrouz  sur la relation entre la presse et le mouvement sportif. Au programme de lundi, un match au stade de l’Unité maghrébine entre les adhérents de cette association et une équipe de la CHII de la Radio algérienne. Collation et une remise de cadeaux couronnera le tout.

B. B.

Laisser un commentaire

 

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cigales2010 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres