• Auteur:

    ddkabylie

Louiza Hanoune à Béjaïa

Posté par ddkabylie le 8 mai 2010

Louiza Hanoune à Béjaïa
“Les autonomistes sont  des aventuriers fascisants !”

Pour Louiza Hanoune, les partisans de l’autonomie de la Kabylie sont des “aventuriers”. Pis encore, ce sont des “fascisants”. S’exprimant au cours d’un meeting populaire organisé hier à la maison de la culture de Béjaïa, la SG du Parti des travailleurs s’est longuement étalée sur la question voulant vraisemblablement battre en brèche le projet de Ferhat Mehenni.

“Ce n’est qu’un tissu de mensonges. Et le PT ne peut garder le silence. Je m’adresse à toutes et à tous de proclamer un rejet clair du projet de ces aventuriers”, lance-t-elle à la foule, en détaillant que le projet de l’autonomie de la Kabylie est soutenue par l’entité sioniste.
“Ils ont l’appui de l’entité sioniste, de l’Union européenne et des Etats-Unis”, explique-t-elle. Des soutiens, précise-t-elle, visant a priori la normalisation des relations avec l’Etat hébreux. Pour elle, ceux qui soutiennent le projet de Ferhat Mehenni “Ils lorgnent plutôt du côté du Sud où se trouvent les richesses de l’Algérie. Ce n’est pas Béjaïa ou Tizi-Ouzou qui les intéressent”.
Voulant appuyer ses dires, l’oratrice s’est interrogée : “Est-ce-que Abane, Krim, Didouche, Benboulaid et les autres, se sont-ils sacrifiés pour l’indépendance de leurs régions respectives ?” Elle répond non. “Ceux-là ont sacrifié leur vie pour l’indépendance de l’Algérie”, dit-elle.
Dans une mi-insinuation à l’ouvrage de Saïd Sadi, Amirouche, une vie, deux morts, un testament, la Trotskyste du PT a dénoncé en des termes clairs “les tentatives de falsification de l’histoire”, avant de souligner que l’écriture de l’histoire revient aux historiens. “Nous avons besoin de récupérer toutes les pages de notre histoire, l’écrire, mais d’une manière objective”, a-t-elle appuyé, en dénonçant les tentatives visant à déformer l’histoire. “Il est temps de restituer l’histoire au peuple”, plaide-t-elle.
Une restitution qui se résumerait, explique-t-elle, dans l’institutionnalisation, par exemple, du 8 Mai “Journée du sacrifice’’. Faisant le parallèle entre les idéaux de Novembre et la ligne politique de son parti, Louiza Hanoune estime que son parti est “fidèle aux sacrifices des martyrs” tombés au champ d’honneur pour l’indépendance de l’Algérie une et indivisible. “Nous voulons être la continuité, mais expurgés des erreurs du passé”, soutient-elle.
Elle enchaîne : “Il y a ceux qui cherchent des solutions comme le PT et ceux qui entretiennent le pourrissement”. Une accusation à peine voilée aux errements récurrents des partis implantés dans la région. Des formations politiques, fustige la SG du PT, qui ressassent en continue l’idée selon laquelle l’administration centrale boude la Kabylie en la privant des financements nécessaires pour son essor socioéconomique. Il convient de signaler par ailleurs que des militants du MAK ont essayé de déstabiliser l’intervenante en scandant, l’espace de quelques minutes, “Kabylie autonome”, avant de quitter la salle dans un tohu-bohu indescriptible.

Dalil S.

Une Réponse à “Louiza Hanoune à Béjaïa”

  1. Arezqi dit :

    Si Madame Hanoune veut bien « réécrire l’histoire de manière scientifique et objective » il faudra qu’elle commence par reconnaitre que cette Algérie qu’elle veut « une et indivisibe » est une pure création de la France coloniale selon ses intérêts géostratégiques de l’époque.

Laisser un commentaire

 

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cigales2010 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres