• Auteur:

    ddkabylie

Colloque sur cheikh Sidi Yahia Al Aydli

Posté par ddkabylie le 19 mai 2010

 

Colloque sur cheikh Sidi Yahia Al Aydli
Dépoussiérer la vie et l’œuvre du Saint homme

Après avoir dépoussiéré et rassemblé les morceaux du puzzle constituant la vie et l’œuvre des hommes de science ou de religion ayant compté dans l’histoire de Béjaïa, à l’exemple des journées d’études organisées sur El Waghlissi en 2004, sur El Barnoussi en 2006, et sur El Wartilani en 2008, voilà que la respectable association d’universitaires Gehimab, qui continue sur sa lancée en organisant cette année un colloque de deux jours pleines, les 19 et 20 mai 2010 sur la vie, l’œuvre et l’influence du savant soufi Sidi Yahia Al Aydli (1477).

Les interventions du premier jour se sont déroulées au théâtre régional Bouguermouh de Béjaïa et celles du deuxième jour auront sur place, c’est-à-dire aux endroits-mêmes où le grand saint vertueux a édifié de zawayya-Institut et passé l’essentiel de sa vie.
Des visites sur sites notamment à Sidi Touati et à Louta Ouguelmime à Tamokra sont également prévues. Jusque-là, pour le commun des mortels, le nom de Sidi Yahia El Aydli évoque surtout une station thermale dont l’eau chaude empreinte de la Baraka du Saint, guérit les rumathismes et autres maux des os.
La vingtaine de communications prévues au programme du colloque pour cerner autant que faire se peut la vie, l’œuvre et l’impact du saint vertueux sur son époque et sur sa région jetteront de la lumière sur la personnalité mistyque.
Des orateurs qui se sont déplacés de différentes universités du pays mais aussi de Tunis, de Naples, d’Oxford ou de Paris auront pour appuyer leurs communications à traiter surtout des évènements qui se sont déroulés à l’époque du savant, de même que seront également étudiés les lieux qui leur ont servi de théâtre.
Au cours des deux jours du colloque seront aussi analysées, les vies de ses contenprains, celles de ses  maîtres, de ses condisciples ou de ses élèves. Sans doute un grand intérêt sera accordé à leurs ouvrages où il est cité.
Par ailleurs, les participants à la rencontre apprennent par les documents préparés par Gehimab qui c’est vu début du 15e siècle de Béjaïa a eu le privilège d’accueillir le célèbre savant soufi Sidi Yahia Al Aydli, que celui-ci y avait été l’élève d’un des grand Faqih d’Al Malikiyya en son temps.
Ahmed Ben Ibrahim Al Bijai (mort en 1437), qu’il y évolua, aux côtés de Sidi Abderrahman El Thâalby et de Sidi Touati.
Que son livre “Al wadhifa” a été commenté par le voyageur Al Wartilani (1713/1779) et par Kharoubi Al Trabelsi, qu’il créa à Tamokra l’une des toutes premières zawayya-Institut de Kabylie.
Le Wadhifa de Sidi Yahia Al Aydli a été récité à la mosquée de Sidi Soufi à Béjaïa jusqu’aux années 1930 et sert encore de texte de référence de nos jours  à la zawayya de Tamokra.

B. Mouhoub

Laisser un commentaire

 

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cigales2010 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres