• Auteur:

    ddkabylie

  • Accueil
  • > page 4
  • > Sept ans après le séisme de Boumerdès, plus de 600 familles sont toujours sinistrées

Sept ans après le séisme de Boumerdès, plus de 600 familles sont toujours sinistrées

Posté par ddkabylie le 19 mai 2010

Sept ans après le séisme de Boumerdès, plus de 600 familles sont toujours sinistrées
Noureddine Moussa : “Les entrepreneurs qui ne respectent pas les règles parasismiques seront sanctionnés”

Sept ans après le séisme de Boumerdès, qui a causé la mort à plus de 3000 personnes ainsi que des dégâts matériels énormes, le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme s’est rendu hier, dans la wilaya à l’occasion de la  1re rencontre régionale sur la révision des règles parasismiques algériennes.
Noureddine Moussa a, à cet effet, présidé à la salle de conférences de la wilaya de Boumerdès, la rencontre qui a regroupé les scientifiques et les spécialistes des questions du séisme ainsi que les organisations professionnelles et intervenants dans l’acte de bâtir.
D’emblée, le ministre a rappelé la catastrophe d’il y a sept ans, qui a causé des dégâts humains et matériels énormes « il est important de retenir les leçons du passé, toute construction doit répondre et respecter les normes internationales, notamment les règles parasismiques, et je tiens à préciser que les entrepreneurs qui ne les respectent pas seront sanctionnés, il y a un cahier des charges qu’il faut impérativement respecter », et de poursuivre « les laboratoires de génie sismique relevant du Centre national de recherche appliquée en génie parasismique seront opérationnels avant la fin de l’année 2010, et ces laboratoires auront pour principale mission de développer, la construction parasismique en Algérie dont 70% de la région nord possède une dense activité sismique. »
Abordant la loi pour l’achèvement des constructions, Noureddine Moussa dira que « cette loi ne concerne qu’une catégorie spécifique de constructions, notamment, celles couvertes par les zones urbaines, cette loi qui a une validité de cinq ans ne concerne pas les constructions dans les zones touristiques et celles faites sur les terres agricoles qui, elles, sont régies par d’autres mécanismes. »
A la question de savoir, le sort réservé aux familles dont le nombre dépasse les 600 et qui ne sont toujours pas prises en charge et qui restent sinistrées (nous reviendront dans quelques jours sur leur situation lors d’un reportage), Noureddine Moussa s’explique « on a constaté que quelques 600 familles sont toujours sinistrées et attendent le dénouement de leurs cas, comme vous le savez, le dossier du séisme du 21 mai 2003 est définitivement clos à l’exception de certains cas en cours de prise en charge par l’Etat, et on fera de notre mieux afin de mener à terme notre engagement. »
A noter que cette conférence sera ponctuée par deux autres rencontres régionales sur le même thème, qui seront organisées dans les prochaines semaines à l’est et à l’ouest du pays. Aussi et selon Noureddine Moussa « une carte sismique est en cours de préparation et qui va être à l’avenir prise en considération lors des constructions. »
Concernant le programme 2010-2014 d’un million de logements, Noureddine Moussa dira « Ce programme sera bientôt lancé et on fera le maximum pour être dans les délais et satisfaire le cahier des charges malgré quelques obstacles qu’on pourra rencontrer ainsi que la difficulté de la mission, mais le programme de formation qu’on a lancé sera bénéfique pour nous ainsi que les moyens technologiques mis en place et les techniques qu’on est en train d’acquérir auprès des européens qui sont leaders dans le domaine. »

 Hacène Merbouti 

 

Laisser un commentaire

 

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cigales2010 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres