• Auteur:

    ddkabylie

Aïn Zaouia Attribution de 58 logements sociaux

Posté par ddkabylie le 21 mai 2010

 

Aïn Zaouia Attribution de 58 logements sociaux
La liste definitive des bénéficiaires tarde à venir

Cette situation d’attente a nettement contribué à l’émergence d’une sorte de méfiance et de manque d’assurance chez certains bénéficiaires, notamment, ceux qui appréhendent l’éventualité d’être dépourvus de logements, surtout lorsqu’on sait que le travail de la commission de recours de la wilaya axera son travail sur chacune des réclamations déposée par les demandeurs non retenus sur la liste.

Les bénéficiaires des 58 logements implantés au chef-lieu de la commune de Aïn Zaouia vivent dans l’inquiétude du fait qu’après plus de 4 mois de l’apparition de la première liste des attributaires, rien n’est venu pour les rassurer. Et pour cause, le temps consacré dans l’étude des recours par la commission de wilaya est jugé un peu long.
Donc, ce qui est attendu du côté des familles et un degré moindre des autorités locales, n’est que de mettre fin aux rumeurs qui circulent sur une prétendue assainissement de la liste provisoire affichée, faut-il le rappeler, au premier trimestre de l’année en cours.
Cette situation d’attente a nettement contribué à l’émergence d’une sorte de méfiance et de manque d’assurance chez certains bénéficiaires, notamment, ceux qui appréhendent l’éventualité d’être dépourvus de logements, surtout l’orsqu’on sait que le travail de la commission de recours de la wilaya axera son travail sur chacune des réclamations déposée par les demandeurs non retenus sur la liste.
Pour le cas de Aïn Zaouia, mis à part quelques réserves formulées aux premiers jours des délibérations de la commission de daïra, il semblerait que la tendance actuelle sera maintenue, car en fin de compte, on imagine mal que tous les recours aboutiront. De plus, mis à part ce mouvement de protestation conduit par deux fonctionnaires pour revendiquer eux aussi, leur droit au logement, allant jusqu’à entamer une grève de faim,mais vite suspendue.
De nombreux observateurs estiment que les autorités de la daïra ont respecté le barème et ont privilégié les cas sociaux avérés.
Depuis, soit après l’épuisement de la période des recours, les autorités locales sont constamment sollicités pour s’enquérir de l’avancement du travail de la commission de la wilaya, la seule habilitée à étudier les recours et à établir la liste définitive sans pouvoir toutefois donner la moindre information d’où cette nécessite d’aller de l’avant pour permettre aux familles de prendre les dispositions nécessaires, notamment celles liées au payement du droit d’accès au logement social auprès de l’OPGI. 

M. Haddadi

Laisser un commentaire

 

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cigales2010 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres