• Auteur:

    ddkabylie

Inspiration, exil et engagement

Posté par ddkabylie le 15 avril 2010

 

16 avril : 48e anniversaire de la mort de Jean El Mouhouv Amrouche
Inspiration, exil et engagement

 » Il est le plus grand poète d’expression française en Algérie, à ce jour inégalé et qui ne souffrirait la comparaison qu’avec un Saint John Perse ou un Aragon « , disait de lui Abdelkrim Djâad (in Ruptures du 17 février 1993). Jean El Mouhouv Amrouche qui a lutté à sa manière pour l’indépendance de l’Algérie mourut le 16 avril 1962, soit un mois après le cessez-le-feu et deux mois et demi avant la fête de l’Indépendance.  » Jean Amrouche compte parmi les premiers intellectuels qui se sont exprimés sur l’Algérie colonisée par la France, et plus particulièrement sur la position de l’intellectuel dans le drame algéro-français « , écrit Tassadit Yacine dans La Tribune du 17 avril 1999. Elle ajoute :  » Autrement dit, Jean Amrouche qui, dans ses écrits, avoue son ambiguïté, va se dire, se dévoiler, car les deux pays dont il se réclame au plan de la culture, et donc de l’identité, vont vivre dans l’affrontement, en particulier après 1954, avec le début de la guerre d’Algérie « .

Lire la suite… »

Publié dans Evocation | Pas de Commentaire »

Quand Feraoun s’exprime en dehors du roman

Posté par ddkabylie le 15 mars 2010

12feraoune.jpg

48e anniversaire de l’assassinat de M.Feraoun- Journal, Lettres à ses amis et  entretiens avec la presse

Quand Feraoun s’exprime en dehors du roman

En ce 48e anniversaire de l’assassinat de Mouloud Feraoun par un commando de l’OAS, nous revisitons quelques écrits littéraires de l’écrivain qui ne font pas partie de la fiction romanesque. Une partie de ces écrits constitue un segment intime de la création de l’écrivain du fait qu’il a été fixé dans les livres (comme Le Journal et Lettres à ses amis) ; d’autres obéissent sans doute à la tradition qui invite les écrivains à s’exprimer dans la presse, soit par le canal d’entretiens classiques (questions-réponses), soit par la moyen d’articles publiés dans les journaux et dont certains finissent pas être fixés dans un livre sous forme de recueil. 
Victor Hugo avec ses “Choses vues”, Le “Journal” des Goncourt et celui de Jules Renard, sont des exemples d’un genre qui a fait florès dans l’histoire littéraire occidentale. De même, l’art épistolaire a connu de belles années de gloire aussi bien en Occident que dans d’autres contrées du monde.

Lire la suite… »

Publié dans Evocation | Pas de Commentaire »

 

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cplespilettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres