• Auteur:

    ddkabylie

Les contraintes du régime foncier / Un assainissement nécessaire

Posté par ddkabylie le 21 mai 2010

Les contraintes du régime foncier  
Un assainissement nécessaire

La nouvelle loi sur les concessions agricoles est venue remplacée celle de 1987 ayant établi les exploitations agricoles collectives et individuelles sur les terres faisant partie du domaine privé de l’Etat, soit 2,5 millions d’hectares. Ce qui a soulevé le courroux de certaines parties, c’est la révision à la baisse de la durée de la concession, soit un bail de 40 ans renouvelable au lieu de 99 ans. Le droit à la succession par héritage est maintenu.

Lire la suite… »

Publié dans page 4 | Pas de Commentaire »

L’association SOS hépatites tire la sonnette d’alarme

Posté par ddkabylie le 19 mai 2010

 

L’association SOS hépatites tire la sonnette d’alarme
1,5 million de personnes atteintes de la maladie

A l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’hépatite, M. Bouallag, président de l’association SOS hépatites, a insisté sur la prise en charge des personnes atteintes de cette maladie.
“La prise en charge de l’hépatite B ou C en Algérie est très faible et même loin de la réalité. Les ruptures de médicaments posent vraiment un problème, cela complique la pathologie”, a-t-il fait savoir.  Celui-ci a indiqué que, les personnes atteintes de cette maladie sont dans un état critique. Malgré que l’Etat lui consacre chaque année un budget de 350 milliards de centimes, mais la sensibilisation à grande échelle reste au point mort et les patients hépatiques soufrent encore dans leur prise en charge notamment en matière de diagnostic et de traitement. Il est à signaler qu’en Algérie plus de 1,5 million de personnes sont porteuses de l’hépatite C ou B.  L’est du pays est considéré comme une région endémique où des milliers de patients sont atteints depuis des années. De nos jours, cette maladie est devenue une source d’endémie pour le territoire national. Beaucoup de malades meurent faute de la greffe hépatique. A cet effet, le président de l’association SOS hépatites a affirmé que, la liste d’attente pour le traitement s’allonge d’un jours à un autre et un millier de patients y son inscrits.      Ces derniers soufrent de plusieurs problèmes notamment la disponibilité du traitement qui doit être, selon lui, rationnel, la rupture du médicaments et sa cherté s’il est disponible. “La pharmacie centrale soufre de la pénurie de  médicaments faute de l’absence d’un programme national de prévision de médicaments, car les médicaments  sont recommandés. Il faut attendre de 5 à 6 mois pour leurs disponibilités”, a ajouté M. Bouallag. Et d’ajouter : “C’est pas normal qu’il n’existe pas un plan de planification et d’organisation dans ce traitement.” Devant cet état de fait, “comment peut-on aller de l’avant avec cette maladie ?”, a-t-il fulminé.  Au cours de cette rencontre, le conférencier a tenu à préciser que plus de mille patients atteints de la maladie dont 500 malades attendent une transplantation d’une greffe de foie. Ces derniers, faut-il le signaler, nécessitent une prise en charge totale des autorités. Rappelons que,  depuis 2005, 28 greffes de foie ont été réalisées en Algérie. Pour cela,  M. Bouallag a incité les concernés à  faire de l’Algérie un meilleur exemple dans la prise en charge de cette pathologie. Par ailleurs, dans le but de sensibiliser les gens et de les informer des dangers encourus suite à cette maladie. L’association SOS hépatites compte lancer un concours pour les 45 chaînes radiophoniques (Est, Ouest, Centre, Sud) .Il s’agit de la réalisation dans 3 à 4 mois de 45 reportages sur l’hépatite. Une commission va solliciter 4 reportages “qualifiés meilleurs”.  

M. A. Yahoui

Publié dans page 4 | Pas de Commentaire »

Séminaire international sur la pollution marine par les hydrocarbures à Alger

Posté par ddkabylie le 19 mai 2010

Séminaire international sur la pollution marine par les hydrocarbures à Alger
Les experts plaident pour la préservation des régions maritimes vulnérables

Dans le cadre du mois du patrimoine qui se tient du 18 avril au 18 mai et en partenariat avec la direction de la culture et de la Maison de la culture de Béjaïa, l’association Taous et Jean El Mouhoub Amrouche d’Ighil Ali, organise les 16, 17 et 18 mai une composition qui a trait aux différentes facettes culturelles, artisanales, culinaires, agricoles et architecturales de la région des Ath Abbè s.
Le but de l’exposition, qui a commencé hier à la Maison de la culture, indique la présidente de l’association, Mme Sebbane Hassina, est de sauver des assauts du temps le patrimoine culturel de la région d’Ighil Ali, ou du moins ce qu’il en reste. Car, ajoute le vice-président de l’association, en peuple qui a perdu sa culture ne sait pas où il va et risque de s’égarer. Et il précise que c’est grâce aux jeunes bénévoles et motivés du village, jaloux de leur identité, que ce patrimoine culturel des Ath Abbès sera sauvé de l’oubli.
C’est donc à une visite du passé d’Ighil Ali et de sa région que sont conviés les visiteurs de l’exposition. La manifestation consiste en fait en une exposition dans le hall et dans le patio de la Maison de la culture, des outils ulisés en agriculture traditionnelle, de tout ce qui est  en rapport avec le travail de la laine et autres travaux d’artisanat comme la sellerie ou la vannerie entre autres. Par ailleurs, un bon point est à attribuer à M. Hammoudi, photographe de son état qui a réalisé un excellent CD sur la région d’Ighil Ali. Sa projection permet une agréable visite virtuelle de toute la région d’Aït Abbès. Il montre notamment, une huilerie traditionnelle dont le meule est tirée par une bête de somme, l’architecture kabyle avec les charpentes faites de bois dégrossi et de roseaux sur lequels reposent les tuiles, les fuites d’aération pratiquées dans les murs qui évitent aux habitants les asphyxies au monoxyde de carbone malgré le kanounes. Allumés en permanence pour se chauffer ou pour faire cuire les aliments. Les marchés hebdomadaires où les gens se rencontrent ainsi que bien d’autres sites très agréables à découvrir.
Quant au troisième jour de l’exposition, Mme Sebbane a indiqué qu’il est réservé à la présentation et à la dégustation de plats culinaires traditionnels cuisinés dans la région et dressés dans des ustensiles de l’époque.

B. Mouhoub

Publié dans page 4 | Pas de Commentaire »

Sept ans après le séisme de Boumerdès, plus de 600 familles sont toujours sinistrées

Posté par ddkabylie le 19 mai 2010

Sept ans après le séisme de Boumerdès, plus de 600 familles sont toujours sinistrées
Noureddine Moussa : “Les entrepreneurs qui ne respectent pas les règles parasismiques seront sanctionnés”

Sept ans après le séisme de Boumerdès, qui a causé la mort à plus de 3000 personnes ainsi que des dégâts matériels énormes, le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme s’est rendu hier, dans la wilaya à l’occasion de la  1re rencontre régionale sur la révision des règles parasismiques algériennes.
Noureddine Moussa a, à cet effet, présidé à la salle de conférences de la wilaya de Boumerdès, la rencontre qui a regroupé les scientifiques et les spécialistes des questions du séisme ainsi que les organisations professionnelles et intervenants dans l’acte de bâtir.
D’emblée, le ministre a rappelé la catastrophe d’il y a sept ans, qui a causé des dégâts humains et matériels énormes « il est important de retenir les leçons du passé, toute construction doit répondre et respecter les normes internationales, notamment les règles parasismiques, et je tiens à préciser que les entrepreneurs qui ne les respectent pas seront sanctionnés, il y a un cahier des charges qu’il faut impérativement respecter », et de poursuivre « les laboratoires de génie sismique relevant du Centre national de recherche appliquée en génie parasismique seront opérationnels avant la fin de l’année 2010, et ces laboratoires auront pour principale mission de développer, la construction parasismique en Algérie dont 70% de la région nord possède une dense activité sismique. »
Abordant la loi pour l’achèvement des constructions, Noureddine Moussa dira que « cette loi ne concerne qu’une catégorie spécifique de constructions, notamment, celles couvertes par les zones urbaines, cette loi qui a une validité de cinq ans ne concerne pas les constructions dans les zones touristiques et celles faites sur les terres agricoles qui, elles, sont régies par d’autres mécanismes. »
A la question de savoir, le sort réservé aux familles dont le nombre dépasse les 600 et qui ne sont toujours pas prises en charge et qui restent sinistrées (nous reviendront dans quelques jours sur leur situation lors d’un reportage), Noureddine Moussa s’explique « on a constaté que quelques 600 familles sont toujours sinistrées et attendent le dénouement de leurs cas, comme vous le savez, le dossier du séisme du 21 mai 2003 est définitivement clos à l’exception de certains cas en cours de prise en charge par l’Etat, et on fera de notre mieux afin de mener à terme notre engagement. »
A noter que cette conférence sera ponctuée par deux autres rencontres régionales sur le même thème, qui seront organisées dans les prochaines semaines à l’est et à l’ouest du pays. Aussi et selon Noureddine Moussa « une carte sismique est en cours de préparation et qui va être à l’avenir prise en considération lors des constructions. »
Concernant le programme 2010-2014 d’un million de logements, Noureddine Moussa dira « Ce programme sera bientôt lancé et on fera le maximum pour être dans les délais et satisfaire le cahier des charges malgré quelques obstacles qu’on pourra rencontrer ainsi que la difficulté de la mission, mais le programme de formation qu’on a lancé sera bénéfique pour nous ainsi que les moyens technologiques mis en place et les techniques qu’on est en train d’acquérir auprès des européens qui sont leaders dans le domaine. »

 Hacène Merbouti 

 

Publié dans page 4 | Pas de Commentaire »

Yazid Zerhouni l’a déclaré hier

Posté par ddkabylie le 19 mai 2010

Yazid Zerhouni l’a déclaré hier
Il n’y aura aucune délivrance de passeport biométrique avant novembre 2010

Des difficultés liées notamment à l’importante du nombre de documents exigés à tout demandeur de passeport biométrique, notamment le fameux acte de naissance numéro 12 (12S), ainsi que les coordonnées de vos anciens copains de l’école primaire, pour ne citer que ceux-là. Une chose qui a créé un encombrement au niveau des services administratifs.

Lire la suite… »

Publié dans page 4 | Pas de Commentaire »

Une université de sismologie bientôt en Algérie

Posté par ddkabylie le 18 mai 2010

Afin de parer au réplique sismique
Une université de sismologie bientôt en Algérie

L’Algérie créera bientôt une université internationale de recherche en sismologie avec un financement des Nations unies, a indiqué hier un responsable au ministère algérien de l’Enseignement supérieur, Abdelhafidh Aourag.
L’Algérie a accueilli favorablement la proposition de l’ONU de créer cette université, a précisé M. Aourag, directeur général de la recherche scientifique et du développement technologique. Il est à savoir que cette université permettra de réaliser des études approfondies sur le phénomène des tremblements de terre et des tsunamis tout en collectant l’ensemble des données les concernant en particulier dans la région Nord Africaine, qui est mal connue, selon les spécialistes, a ajouté M. Aourag. Par ailleurs, la future université sera jumelée au Centre de recherche internationale en sismologie au Japon, pour coordonner tous les efforts en matière de connaissance des séismes et des tsunamis, des mesures de prévention et d’éducation à développer en direction des populations pour y faire face. Rappelons que notre pays, dont le Nord est situé dans une zone sismique, est régulièrement affecté par des tremblements de terre. Alger et sa région avaient été frappées, le 21 mai 2003, par un violent séisme de magnitude 6,8 qui avait fait 2 300 morts et plus de 10 000 blessés, et le dernier séisme qui a secoué la wilaya de  M’sila qui a causé la mort de deux personnes et des dégâts importantes.

M. A. Yahoui

Publié dans page 4 | Pas de Commentaire »

Béjaïa A l’approche de la saison estivale

Posté par ddkabylie le 18 mai 2010

 

Béjaïa A l’approche de la saison estivale
Les décharges, cette fausse note
 

L’incivisme de certains citoyens porte un coup à la protection de l’environnement. Certains lieux sont infréquentables de par l’insalubrité qui y règne, alors que jadis c’étaient des endroits paradisiaques, notamment, sur le bas coté de la route nationale n° 26 qui servait de lieux de repos et de bivouacs pour les usagers de la route venus de loin.
Malheureusement, avec l’avènement des canettes et les bouteilles de bière jetables, l’environnement est tout autre, à cela, il faut ajouter le laxisme et le laisser aller des  autorités qui ne protègent plus l’environnement puisque des décharges sauvages et les dépôts de gravats des diverses entreprises sont créés avec l’aval de ceux qui sont sensés protéger la nature. Aussi,il n’est plus étonnant que les étrangers et les nationaux d’autres régions du pays ne daignent plus venir passer leurs vacances en Kabylie. La saison estivale étant la seule période.
Idoine pour la création d’emploi et l’écoulement de produits de l’artisanat local, très prisés par les visiteurs, il est temps, à l’approche de l’été, que les autorités locales prennent les devants en  donnant un coup de pieds dans la fourmilière en sévissant à l’encontre de ces pollueurs.

B. R.

Publié dans page 4 | Pas de Commentaire »

Grippe saisonnière

Posté par ddkabylie le 18 mai 2010

Grippe saisonnière

Vers l’importation de deux millions deux cent mille vaccins

Après moult tergiversations, il semble enfin que le département de Saïd Barkat, veut en finir avec la pénurie de vaccin de la grippe saisonnière qui perdure depuis des mois, tout en confirmant l’importation de deux millions deux cent mille vaccins cette année. C’est du moins ce qui est ressorti hier des déclarations du directeur de la prévention au ministère de la Santé, M. Smaïl Mesbah, sur les ondes de la Chaîne III de la radio nationale. Cette quantité sera disponible à partir de mois septembre prochain, a confirmé l’invité de la chaîne III. “La quantité arrêtée est de 2 200 000 doses. Nous estimons que c’est une quantité suffisante et les vaccins seront vendus dès leur disponibilité”, précise-t-il Une quantité qui sera commercialisée dès son arrivée pour un meilleur déroulement de la campagne de vaccination qui devrait être lancée à partir de la mi-octobre. Il semble que le département de Saïd Barkat a bien tiré profit de la mauvaise gestion de ce dossier l’année précédente, où beaucoup de citoyens, faut-il le rappeler, n’ont pas pu se faire vacciner, seule les personnes âgées et vulnérables avaient en effet été ciblées. Pour cela, et afin d’éviter le même scénario, les vaccins ont été déjà commandés en quantité assez importante que celle de l’année dernière. Rappelons que le centre Pasteur a déjà lancé un appel d’offres, la semaine dernière, pour l’acquisition de vaccins de la grippe saisonnière. Il faut s’attendre alors à une meilleure préparation de la campagne de vaccination qui commence généralement à partir de la fin du mois d’octobre ou au début du mois de novembre chaque année. Toutefois, le même responsable n’a pas précisé les modes d’organisation de cette campagne et si les citoyens pourront se faire vacciner dans des officines comme cela se faisait les années précédentes — à l’exception de l’année dernière — ou bien cette opération se déroulera uniquement dans les hôpitaux.
D’autre part, tout porte à croire que les vaccins seront disponibles dans les pharmacies, au vu de la quantité commandée. Une chose est sûre, les citoyens souhaitent que l’expérience de 2009 ne se répète plus, des milliers de personnes n’ayant pas pu se faire vacciner en raison de l’insuffisance de la quantité des vaccins importés et la limitation de cette opération à la catégorie vulnérable. Abordant le sujet sur la grippe A-H1N1, l’intervenant a confirmé que l’Algérie avait annulé une commande de 15 millions de vaccins à la suite de la diminution de la situation épidémiologique. “C’est une annulation pure et simple et nous n’avons pas converti cette commande en l’achat d’autres produits pharmaceutiques” confirme-t-il. Il y a lieu de rappeler  que seulement cinq millions de doses ont été gardés et considérés comme le stock stratégique minimum afin de parer à toute éventualité, alors que notre pays a commandé initialement une quantité de 20 millions de doses. L’invité de la radio nationale a, en outre, souligné que les efforts déployés dans le domaine de la santé ont eu un impact positif sur la population. Il a cité l’exemple de la réduction de la mortalité maternelle à seulement 25 pour mille en 2008 et l’éradication du paludisme et la diminution sensible concernant la tuberculose infectieuse touchant les poumons.
Le même responsable a insisté sur la nécessité de fournir d’autres efforts, notamment pour ce qui est de l’amélioration de la qualité de formation des médecins spécialistes afin d’améliorer la performance au sein des structures hospitalières, sachant que notre pays est l’un des premiers pays au monde qui souffre de la saignée de ses meilleurs médecins, à cause de leur situation socioprofessionnelle, que tout le monde connait.

Y. Maouchi

Publié dans page 4 | Pas de Commentaire »

Béjaïa / Le wali lance les travaux de la trémie d’Ihaddaden

Posté par ddkabylie le 18 mai 2010

Béjaïa
Le wali lance les travaux de la trémie d’Ihaddaden

Le wali de Béjaïa, Ali Bedrici, a procédé dans la matinée d’hier, au lancement du chantier de réalisation de la trémie tant attendue du carrefour des 600-Logements à Ihaddaden.

Lire la suite… »

Publié dans page 4 | Pas de Commentaire »

Taskriout / Kefrida, un site touristique à promouvoir

Posté par ddkabylie le 17 mai 2010

Taskriout
Kefrida, un site touristique à promouvoir

La cascade de Kefrida : un site pittoresque à promouvoir davantage. Elle est classée parmi les sites touristiques les plus visités dans la wilaya de Béjaïa, aussi elle offre aux visiteurs un paysage naturel d’une beauté rare que Dame Nature a conçu depuis l’aube des temps.
L’appellation “Kefrida” provient du latin “Aqua Frigida” qui veut dire “l’eau fraîche” avec un débit de 400 litres à la seconde, descend sur une chute verticale de 44 mètres en formant un bassin à sa base, qui constitue un lieu de rafraîchissement, étant une véritable piscine pour les petits comme pour les grands pendant les mois de chaleur. Ce lieu de villégiature éphémère et souvent convoité toute l’année par des couples qui inspire la beauté, la pureté, la paix et la fertilité. De même que l’endroit représente aussi un site de prédilection pour les passionnés d’une nature qui regorge d’eau fraîche en abondance et une faune abritant quelques espèces animales dont le singe magot, qui, fait partie du décor. Le site connaît une grande affluence à partir du mois de mai, il reste tout de même difficile d’accès surtout durant la saison estivale à cause du chemin y menant qui est rétréci et ne parvient pas à contenir le rush. Pis encore, cela constitue en permanence un bouchon interminable, qui est un calvaire pour les usagers de la RN9 sur le lieu de la déviation vers la cascade à la sortie de Amridj vers Bordj Mira et ça dure tout l’été.  Evoquant la préservation et la promotion des sites touristiques, cet endroit ne semble pas être concerné du fait que rien n’est entrepris dans le but d’élargir, tout au moins, le chemin qui y mène et du coup rendre l’accès facile et praticable pour tout le monde afin de mettre fin à des embouteillages stressants et étouffants.  Beaucoup de sites touristiques offrent de bonnes perspectives pour la création d’emplois saisonniers pour bon nombre de jeunes et d’ailleurs beaucoup d’enfant de la région en font leur gagne-pain en y érigeant des cabanes dotées de terrasses faisant office de salles de restauration et de cafétérias ainsi que de boutiques de vente d’objets et souvenirs de la région.
Si quelques efforts ont été consentis dans le but de créer plus d’espaces de stationnement, beaucoup reste à faire pour promouvoir davantage un site qui peut devenir un lieu de villégiature avec des infrastructures d’accueil dignes de ce nom.

 Mustapha Safer

Publié dans page 4 | Pas de Commentaire »

12345...16
 

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cplespilettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres