• Auteur:

    ddkabylie

Les corps communs de l’éducation nationale reviennent à la charge

Posté par ddkabylie le 15 mai 2010

Les corps communs de l’éducation nationale reviennent à la charge
Débrayage le 26 mai prochain

Les travailleurs du corps commun affiliés au Syndicat national des travailleurs de l’éducation (SNTE) observent une grève nationale mercredi prochain. Une action qui sera suivie de plusieurs mouvements de protestation dont les dates n’ont pas encore citées. « Cette décision a été prise hier lors de la réunion de la commission nationale des travailleurs du corps commun au sein du siège du SNTE à Alger », a indiqué un communiqué du SNTE transmis hier à notre rédaction. 
Au cours de cette rencontre qui a regroupé les représentants de 36 wilayas du pays, ces derniers ont dressé un bilan noir de la situation des fonctionnaires du corps commun de l’éducation nationale. Il s’agit notamment, selon le communiqué, de l’exclu de ces travailleurs de la famille éducative par la tutelle.  A cet effet, le SNTE à réitérer leur plate forme de revendication, il s’agit en premier lieu de la  réintégration des travailleurs du corps commun dans la famille éducative et de bénéficier de son statut professionnel. Cette organisation syndicale réclame également la révision de quatre primes essentielles,  il s’agit de la prime de danger, nécessaire aux laborantins qui manipulent des produits chimiques, la prime de transport ainsi que la prime de service permanent. A travers le communiqué, cette entité syndicale revendique ainsi le droit à la formation et à la promotion des travailleurs du corps commun, la création d’une prime contre les risques liés à l’utilisation des produits chimiques. « Une prime de rendement pour ces travailleurs doit être calculé à 40% tout les mois », a fait savoir la même source.   Revoir le volume horaire des travailleurs du corps commun, ainsi que de revoir la situation des retraités issus de ce secteur sont, entre autres les revendications de cette organisation syndicale.
Selon le communiqué, les fonctionnaires du corps commun sont lésés dans leurs droits. Ils sont dévalorisés, mal payés et mal considérés.

M. A. Yahoui

Publié dans page 5 | Pas de Commentaire »

Ils réclament la signature de Sidi Saïd

Posté par ddkabylie le 15 mai 2010

Ils réclament la signature de Sidi Saïd
Les cheminots haussent le ton

Le secrétaire général de l’UGTA, M. Abdelmadjid Sidi Saïd a réitéré vendredi dernier, son appel aux cheminots, à geler leur grève pour permettre à leurs représentants de “favoriser la négociation dans la sérénité”. Tout en indiquant, que l’UGTA prend en charge les doléances des cheminots et particulièrement l’article 52 de la convention collective de branches, M. Sidi Saïd a relevé que “le dialogue constitue un instrument indispensable pour le règlement des problèmes des travailleurs”.

Lire la suite… »

Publié dans page 5 | Pas de Commentaire »

Réunion des P/APC du sud de la wilaya de Tizi-Ouzou

Posté par ddkabylie le 14 mai 2010

Réunion des P/APC du sud de la wilaya de Tizi-Ouzou
La gestion des archives de l’état civil en question à Draâ El Mizan

Les présidents des APC des 12 communes situées sur l’axe allant de  Tizi Gheniff jusqu’à Tizi n’Tleta se sont réunies avant-hier au siège de l’APC de Draâ El Mizan, afin de  mieux cerner les problèmes posés dans la gestion du bureau d’archives d’état civil relevant de l’ancien département.
Ce cadre de concertation se veut un moyen de coordonner les actions, à même de satisfaire, la demande des administrés des communes, d’autant plus qu’une grande pression est visible chaque jour, au niveau du bureau central de l’état civil de Draâ El Mizan, où sont archivés tous les registres de diverses natures, entre autres, ceux portant les jugements collectifs de naissance, les listes matrices et les autres actes transcrits avant la création des centres municipaux. Cette situation, faut-il le signaler, a pour origine cette croissance des besoins en documents d’état civil après l’introduction du passeport biométrique et de la carte d’identité électronique dont l’obtention est soumise à la présentation d’un dossier comportant, le certificat de nationalité et les actes d’état civil des parents, en plus de l’acte de naissance n°12 sécurisé. Etant donné que tous les natifs de la région sud de la wilaya de Tizi Ouzou, du moins l’ancienne génération figurent dans les registres de naissance du bureau central de Draâ El Mizan, la mairie de cette circonscription est devenue un espace d’attente et des fois, d’expression de colère des citoyens confrontés à une forme d’anarchie quotidienne devant les guichets, même si du côté des autorités locales un sentiment d’impuissance est exprimé pour répondre à toutes les demandes. Justement, pour parer au plus pressant, le président de l’APC de Draâ El Mizan a proposé à ses partenaires des autres communes de lui apporter de l’aide, toutefois en leur lançant l’idée de déléguer des agents au bureau central, le seul moyen, selon lui, d’éviter les désagréments aux administrés. A cet effet, avec l’accord des P/APC et des responsables de l’état civil, conviés eux aussi à la réunion, un programme sera établi pour chaque commune pour confirmer une expérience qui a déjà fait ses preuves, avec les APC d’Aït Bouaddou et d’Assi Youcef.
Sur un autre plan, au vu des impératifs qu’imposent la réglementation en matière d’état civil, la question de la restitution des registres de naissance, détenus par les communes rattachées à la commune  mère a suscité un grand débat, du fait que des anomalies ont été constatées sur des actes jusque-là non visés, d’où cette décision prise d’appeler à une réunion d’urgence avec les instances judiciaires et administratives de la wilaya.
En somme, l’initiative du président de l’APC de Draâ El Mizan, à laquelle les autres maires ont adhéré, peut-être considérée à juste titre comme un premier pas vers l’assainissement de l’état civil de la région, une mission qui ne sera pas sans doute de tout repos au vu du retard enregistré dans les communes en matière de réhabilitation des archives de l’état civil.

M. Haddadi

Publié dans page 5 | Pas de Commentaire »

Bouira / 6e édition du Salon du livre et du multimédia amazighs

Posté par ddkabylie le 14 mai 2010

 

Bouira
6e édition du Salon du livre et du multimédia amazighs

La Maison de la culture Ali-Zamoum de Bouira abritera du 17 au 20 mai prochains la 6e édition du Salon du livre et du multimédia amazighs. A cette occasion, le Haut commissariat à l’amazighité a concocté un riche programme d’activités à même de répondre aux attentes du public bouiri. Pour cette année, le HCA compte sur le travail des ateliers qui seront animés par des figures de proue de la culture amazighe à l’image de Ben Mohamed, Ousalem et Mustapha Ben Khemou et porteront principalement sur la collecte du patrimoine, l’écriture théâtrale ainsi que la traduction et transcription des légendes, contes et autres chants. Pour ce derniers atelier, les organisateurs de ce salon feront appel à des enseignants de tamazight représentants les différentes wilayas où la langue amazighe est enseignée.
En parallèle à cette activité, le public aura droit à des tables rondes sur différents thèmes et pour la première journée de cette manifestation, c’est la problématique de la traduction qui sera au menu. Les intervenants, issus du milieu universitaire, auront donc à se pencher sur la traduction des deux langues nationales (arabe et tamazight).
Pour la deuxième journée de ce salon, la table ronde prévue aura à aborder la question de la langue à l’école, approche psycholinguistique. Elle sera animée par Samia Chouial, de l’université d’Alger en sa qualité de psychologue avec Nacéra Zellal, professeur émérite des sciences de l’éducation et de l’orthophonie de l’université d’Alger. En sus de l’exposition permanente des livres et autres productions en tamazight, le HCA a intégré dans son programme les cafés littéraires durant cette manifestation. Des soirées artistiques viendront enrichir davantage le programme du HCA avec un spectacle de l’Institut régionale de musique de Bouira, un récital poétique avec l’illustre Ben Mohamed, Hadjira Oubachir et Lynda Koudache. Des chanteurs de marque seront au rendez-vous à l’image de Ali Amrane et  Si Moh. Notons enfin que le dernier jour de la manifestation aura à évaluer les travaux des ateliers du salon.

M. Smaïl

Publié dans page 5 | Pas de Commentaire »

Tizi-Ouzou / Célébration du mois du patrimoine

Posté par ddkabylie le 14 mai 2010

Tizi-Ouzou
Célébration du mois du patrimoine

L’inauguration du mois du patrimoine sera donnée officiellement aujourd’hui à la Maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou. Plusieurs activités sont à l’occasion prévues pour célébrer le patrimoine matériel et immatériel.

Lire la suite… »

Publié dans page 5 | Pas de Commentaire »

Oued Ghir / La motoculture s’invite à Ibourassen

Posté par ddkabylie le 12 mai 2010

Oued Ghir
La motoculture s’invite à Ibourassen

La municipalité d’Oued Ghir, située à la périphérie de la ville de Bgayet et connue pour ses terres cultivables, étant traversée par l’Oued Soummam, vient de se doter d’un parc de matériel agricole assez important pouvant faire face aux demandes de prestations des agriculteurs de la wilaya. Donc, dans le but de faire connaitre aux agriculteurs la section motoculture de l’UCA (Oued Ghir), cette dernière et en collaboration avec l’UCA de Bgayet organise aujourd’hui le 12 mai, une manifestation baptisée “porte ouverte sur la motoculture”. Cet évènement constitue une belle opportunité pour les agriculteurs  afin de découvrir l’emploi du moteur dans l’agriculture et de se pencher sur cette perspective en vue d’ameliorer les récoltes agricoles de notre région.

Boualem Slimani

Publié dans page 5 | Pas de Commentaire »

Darguina / Le projet 28 RHP piétine

Posté par ddkabylie le 12 mai 2010

Darguina
Le projet 28 RHP piétine

Le projet de 28 logements pour la résorption d’habitat précaire au niveau de la Cité Saâdane, commune de Darguina tarde à être livré. Prévu initialement en 2008 avec un délai d’exécution de 18 mois, malheureusement à ce jour les travaux connaissent un retard énorme. Les causes de ce retard sont pratiquement connues : le problème majeur réside dans les contraintes du sol rencontrées par l’entreprise car un énorme éboulement de terrain s’est produit sur le lieu du projet, ce qui a suscité des travaux de drainage des eaux pluviales et les travaux d’assainissement avant l’exécution du projet. Mais, actuellement, le constat semble positif, après une attente d’environ deux ans. 

 Merar Yazid

Publié dans page 5 | Pas de Commentaire »

200 chercheurs algériens établis à l’étranger souhaitent travailler en Algérie

Posté par ddkabylie le 12 mai 2010

Retour des compétences
200 chercheurs algériens établis à l’étranger souhaitent travailler en Algérie

Au total, se sont “200 chercheurs algériens établis à l’étranger qui ont exprimé leur souhait de revenir travailler en Algérie”, a fait savoir M. Ouareg, sous-directeur général de la recherche scientifique et du développement technique au niveau du ministère de l’Enseignement supérieur.
S’exprimant hier sur les ondes de la chaîne III de la Radio nationale, ce responsable a avoué qu’“il ne passe pas un jour sans recevoir sur mon e-mail, le courrier de 10 chercheurs qui émettent le vœu de s’installer en Algérie”. En revanche, celui-ci a expliqué que cette fuite des compétences est considérée auparavant la cause principale des faiblesses économiques, scientifiques et surtout managériales du pays. Cette fuite est également la cause de la décadence.
A cet effet, il a tenu à dire que la tendance de la fuite des cerveaux a été inversée ces dernières années. Selon les résultats de l’enquête menée par le Conseil de la recherche scientifique et du développement technologique, l’évolution de la recherche scientifique en Algérie paraît plus importante que dans d’autres pays étrangers, tels que l’Espagne et bien d’autres pays.
“Dans les années 1970, les infrastructures industrielles algériennes étaient plus importantes que celles de l’Espagne, du Portugal et de la Grèce”, a-t-il regretté.   L’invité de la Radio nationale a annoncé, au cours de cette rencontre, la réalisation d’un mégaprojet à la wilaya de Tipasa. Il s’agit, selon lui, de la mise en place d’un tour solaire de 15 000 mégaswatts dans cette région. “C’est l’une des plus grandes tours solaires dans le monde sur les énergies renouvelables”, a-t-il conclu.

M. A.Yahoui

Publié dans page 5 | Pas de Commentaire »

IMPRESSIONS…

Posté par ddkabylie le 12 mai 2010

Hachemi Djiar : ministre de la Jeunesse et des Sports

“Avec les deux projets, le stade de 50 000 places et le centre de regroupement des équipes nationales, l’Etat algérien ne fait que commencer à injecter des projets dans cette région chère au pays. Pour avoir passé des moments dans cette wilaya, il m’est difficile d’oublier les compétences de cette région, aux traditions riches et honorables, le pays change et la région aussi, ils prennent désormais la tangeante vers plus de stabilité et de développement. Je vous transmets les salutations du président de la République, c’est lui qui a inscrit le projet du stade pour Tizi-Ouzou. D’autres projets d’envergure seront lancés ici pour vous, jusqu’à ce que la région devienne un pôle de développement sportif.”

Hocine Mazouz : “L’équipe du FC Barcelone sera présente à l’inauguration du stade”

 “Je remercie tous les présents et tous ceux qui nous ont accompagnés pour faire aboutir notre projet, sans oublier la grande famille de la JSK. Je vous parle avec beaucoup d’émotions car nous aimons notre pays et cette région, qui connaîtra d’autres projets structurants et qui changeront le décors et la situation de la wilaya, avec le lancement de pôle d’excellence, avec un CHU, un centre commercial…, dans la perspective d’un développement harmonieux de la région. L’Etat algerien répondra toujours par la présence quand il s’agit de questions de développement et du bonheur citoyen et nous sommes prêts à accompagner toutes les bonnes initiatives.”

Publié dans page 5 | Pas de Commentaire »

Les ordres de service remis hier aux entreprises en charge du projet du stade de 50 000 places

Posté par ddkabylie le 12 mai 2010

Les ordres de service remis hier aux entreprises en charge du projet du stade de 50 000 places

Un projet de 320 millions d’euros

Hier à Tizi-Ouzou, c’était les grandes retrouvailles dans une ambiance festive, que se sont déroulées les remises des ODS (ordre de service) aux entreprises algérienne (ETRHB) et espagnole (FCC), représentées respectivement par Ali Haddad et Jordi Picra, en présence du wali de Tizi-Ouzou, Hocine Mazouz, et du ministre de la Jeunesse et des Sports, Hachemi Djiar, au niveau du stade Oukil Ramdane choisi comme lieu de la manifestation pour son passé mythique des années d’or de la JSK.

Lire la suite… »

Publié dans page 5 | Pas de Commentaire »

12345...19
 

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cigales2010 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres