• Auteur:

    ddkabylie

Le gala à la Maison de la culture fut tout simplement magnifique

Posté par ddkabylie le 16 mai 2010

Le gala à la Maison de la culture fut tout simplement magnifique
Magistral Ali Amran

A chaque époque son artiste, l’actuelle est incontestablement celle de Ali Amran. Le millier de personnes qui a pris d’assaut la grande salle de spectacles de la Maison de la culture ont eu justement à le vérifier, et ceux qui n’étaient pas là auront raté un grandiose moment de l’histoire de la chanson kabyle. Tous les ingrédients étaient réunis pour faire de ce samedi, première date de la tournée 2010, un moment emprunt d’émotion.

Lire la suite… »

Publié dans page 5 | Pas de Commentaire »

Nedjma se solidarise avec les victimes du séisme de Beni Ilmane (M’sila)

Posté par ddkabylie le 16 mai 2010

 

Wataniya Télécom Algérie-Nedjma  exprime son entière solidarité avec les victimes du séisme qui a ébranlé, vendredi dernier la localité de Beni Ilmane dans la wilaya de M’sila. Au lendemain de cette catastrophe, Nedjma, par le biais de son partenaire le Croissant-Rouge algérien (CRA) apporte une contribution financière destinée à prendre en charge les besoins en médicaments, denrées alimentaires et effets vestimentaires exprimés par les familles sinistrées. Avec ce geste de solidarité, Nedjma confirme son soutien indéfectible au peuple algérien en toute circonstance. Un soutien moral et matériel qu’elle a eu à exprimer lors du séisme de Kherrata dans la wilaya de Béjaïa en mars 2006 et les inondations de Ghardaïa en octobre 2008. 
Entreprise citoyenne par excellence, Nedjma qui a partagé avec le peuple algérien ses moments de joie, tient aussi à partager ses malheurs en s’associant à l’élan de solidarité national en direction des sinistrés.

Publié dans page 4 | Pas de Commentaire »

Premier navigateur dédié aux internautes algériens

Posté par ddkabylie le 16 mai 2010

 

Premier navigateur dédié aux internautes algériens
Med&Com lance officiellement Bladiexplorer

C’est lors d’un point de presse qui a eu lieu hier à l’hôtel Hilton d’Alger que Med&com en collaboration avec les plus grands sites nationaux, a dévoilé son premier navigateur dédié 100% à l’Algérie. C’est dans leur volonté de proposer aux internautes algériens des contenus qui leurs sont dédiés, que les principaux sites algériens se sont associés pour lancer Bladiexplorer, premier navigateur internet optimisé pour l’Algérie. En effet, si  ledit navigateur permet de naviguer de façon classique sur Internet, il s’agit en réalité d’une révolution pour la Toile algérienne, d’autant qu’elle est une première dans le monde arabe, a laissé entendre M. Nassim Lounès, le directeur général de Med&com. Cependant, ce nouvel outil a pour but selon le conférencier de rendre la navigation ludique, facile et sécurisée. Afin d’atteindre cet objectif, M. Lounès a déclaré à ce propos, “en tant que leader du Webmarketing en Algérie, nous tenons par cette initiative à promouvoir le contenu du Web algérien. Nous sommes ravis de l’engouement que le projet a suscité auprès de nos partenaires. Il s’agit de la première étape vers la création d’un groupement de fournisseurs de contenus numériques algériens’’.
Il convient de savoir également que ce projet initié par Med&com, a conquis les éditeurs des sites algériens les plus visités qui ont rejoint rapidement l’aventure. “Notre nouveau-né permet l’accès aux nombreux sites algériens culturels, de loisirs, d’informations beaucoup plus rapidement. Il sera notamment possible de consulter son relevé de compte CCP, les horaires de prières, l’annuaire d’Algérie Télécom classique ou inversée. En outre,  Bladiexplorer est également un répertoire des sites algériens classés par catégorie’’, poursuit notre interlocuteur.
 Pour en optimiser l’utilisation Bladiexplorer, offre la personnalisation de la page d’accueil pour un accès immédiat aux sites préférés, et la nouvelle fonctionnalité WebSlice qui propose de suivre l’actualisation d’un contenu Web en un seul clic. De son côté, Djamel Dib du site ouedkniss.com, a déclaré que l’utilisation de ce nouveau navigateur facilité à ses utilisateurs l’accès à leurs services, tout en assurant d’avoir un trafic 100% algérien en contenu.
Il est à savoir que, pour offrir de telles fonctions, ledit navigateur s’appuie sur la technologie d’Internet Explorer VIII, garantissant ainsi une navigation rapide et sécurisée.  “Internet Explorer VIII embarque de nombreuses technologies de sécurité comme la navigation In-Private qui protége la vie privée sur Internet, et d’identifier les contenus Web malveillance. Plusieurs études indépendantes ont démontré sa supériorité dans ce domaine. Pour cela, nous avons donc apporté notre support technique à Bladiexplorer, pour en faire un navigateur performant et optimisé au profit de notre pays’’, dévoile-t-il.
Rappelons enfin, que le téléchargement de ce nouveau navigateur est gratuit sur leur site, en outre 100 000 CD d’installation seront distribués sur la presse spécialisée. Enfin, contrairement aux autres navigateurs classiques, Bladiexplorer met en avant le contenu numérique algérien avec une facilité d’accès inédite. 

Y. Maouchi

Publié dans page 4 | Pas de Commentaire »

Les investisseurs étrangers s’adaptent

Posté par ddkabylie le 16 mai 2010

 

Malgré les nouvelles dispositions de la loi de finances complémentaire
Les investisseurs étrangers s’adaptent

“Très peu d’investisseurs étrangers se sont retirés du marché national contrairement à ce qui a été dit.  Ceux qui ont investi en Algérie travaillent le plus normalement, quant à ceux qui ont quitté le pays, ils ont eux des difficultés suite à la crise économique internationale”, a fait savoir, Abdelkrim Mansouri, directeur général de l’Agence nationale de développement des investissements (ANDI).
S’exprimant hier sur les ondes de la chaîne III de la Radio nationale, le premier responsable de l’Andi a affirmé que, “les investisseurs avec lesquels nous étions en négociations sont toujours là, y compris de grands groupes des pays du Golfe et les pays européens. On a mis leurs projets d’investissement dans nos premiers soucis, et ce dans le but de préserver l’intérêt de l’économie nationale”.
Celui-ci a tenu à dire que les nouvelles dispositions de la loi de finances n’ont pas eu d’incidence réelle sur les investissements étrangers dans le pays.
Rappelons toutefois que l’enquête lancée depuis 2008 est réalisée dans le but de définir le nombre de projets nationaux et étrangers qui ont été réalisés et ceux qui ont été abandonnés. Cette enquête, faut-il le signaler, a touché 10 217 projets dont 80% ont été réalisés, soit environ 8 180 pour un montant de 1 480 milliards de DA. Ces projets ont permis de créer quelque 129 000 postes d’emplois.
L’invité de la radio nationale a néanmoins reconnu que, “les intentions d’investissements sont très peu nombreuses” depuis la promulgation de la loi de finances complémentaire. Cela s’explique, selon lui, par le fait que “les investisseurs étrangers sont en train de s’adapter aux nouvelles dispositions de la loi de finances complémentaire”. “Au cours de l’année dernière, nous avons reçu 19 700 projets d’investissements émanant d’investisseurs nationaux dans tous les secteurs notamment le transport, l’industrie, le tourisme, le bâtiment et les travaux publics. Cette année a été marquée également par la réalisation de quatre projets d’investissements étrangers dans le domaine de l’industrie mécanique, pharmaceutique et de dessalement de l’eau de mer”, a précisé la même source.
S’agissant du nombre des investissements réalisés au niveau des Hauts-Plateaux et le sud du pays, M. Mansouri dira qu’ils ont connu une légère hausse. 20 à 25% des projets sont orientés vers ces deux régions.
Par ailleurs, l’Agence nationale de développement des investissements a ouvert 19 guichets uniques depuis 2002 à l’échelle nationale. La majorité des guichets se sont concentrés au niveau des Hauts-Plateaux et au Sud. “Cette démarche permet d’alléger les formalités pour monter un projet d’investissement avec le moins de difficultés possibles. La Bourse de partenariat qui a été mise en place a pour but de présenter les investisseurs algériens à leurs homologues étrangers”, a-t-il expliqué. Ce responsable a ajouté que, “quand un investisseur étranger souhaite rencontrer un investisseur algérien pour monter un projet, il met à sa disposition une base de données”, a-t-il dit. Un fonds de garantie des crédits d’investissements pour la PME a été également créé au niveau des guichets uniques, et ce, pour faciliter le contact avec le système financier national.

M. A. Yahoui

Publié dans page 4 | Pas de Commentaire »

Tizi-Ouzou / Des grands projets et une relance de l’emploi

Posté par ddkabylie le 16 mai 2010

 

Tizi-Ouzou
Des grands projets et une relance de l’emploi

Sans aucun doute, la réalisation du grand stade au profit de la JSK à Tizi-Ouzou et le centre du regroupement des équipes nationales à Aghribs sont pour le moment deux projets d’envergure qui, non seulement, vont permettre à la wilaya de disposer de ces grandes infrastructures sportives, mais aussi, n’oublions pas, que durant la période que prendront ces deux chantiers colossaux, l’emploi du moins, temporaire sera relancé pour au moins trente mois.

Lire la suite… »

Publié dans page 4 | Pas de Commentaire »

Tourisme

Posté par ddkabylie le 15 mai 2010

 

Tourisme
L’Algérie abritera la 50e réunion de la commission de l’OMT pour l’Afrique
 

En sa qualité de vice-présidente de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) pour l’Afrique, l’Algérie abritera la 50e réunion de la commission de ladite organisation du 17 au 19 mai prochain, a-t-on appris hier d’un lors communiqué du ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme. En effet, les travaux de cette session aborderont un nombre important de questions en rapport avec le tourisme en Afrique, notamment l’impact de la crise économique mondiale et les perspectives d’avenir du secteur, a indiqué le même communiqué. Il convient de savoir que les ministres africains se pencheront, durant les travaux, sur les tendances du marché touristique 2009-2010 et élaboreront un plan d’action pour l’année 2010-2011. En outre, il sera également question d’exposer une étude sur les marchés émergeants émetteurs vers l’Afrique tels que la Chine, la Russie et la Corée. D’autre part, un séminaire international, sous le thème ‘’L’utilisation des technologies de l’information et de la communication au service du tourisme : possibilités de renforcer la compétitivité’’, sera en l’occurrence organisé par l’OMT, en collaboration avec le ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et du Tourisme. Cette rencontre, qui sera animée par des experts internationaux, permettra aux opérateurs et professionnels du tourisme de prendre connaissance des dernières innovation en matière de marketing on line.
En plus, les experts exposeront les conditions de leur appropriation et leur utilisation dans la promotion de la destination Algérie et la commercialisation de ses produits. Il est à souligné également qu’à cette occasion, un programme de coopération et de partenariat sera signé.
Il vise à apporter un appui technique à l’Algérie pour la mise en œuvre de son Schéma directeur d’aménagement touristique (Sdat). Il est à savoir la commission de l’OMT pour l’Afrique est un organe continental qui regroupe les ministres africains du Tourisme, les fonctionnaires ainsi que et les experts. Il se réunit chaque année pour examiner la situation et les perspectives de développement du tourisme dans le continent africain.

Y. Maouchi

Publié dans page 5 | Pas de Commentaire »

Les corps communs de l’éducation nationale reviennent à la charge

Posté par ddkabylie le 15 mai 2010

Les corps communs de l’éducation nationale reviennent à la charge
Débrayage le 26 mai prochain

Les travailleurs du corps commun affiliés au Syndicat national des travailleurs de l’éducation (SNTE) observent une grève nationale mercredi prochain. Une action qui sera suivie de plusieurs mouvements de protestation dont les dates n’ont pas encore citées. « Cette décision a été prise hier lors de la réunion de la commission nationale des travailleurs du corps commun au sein du siège du SNTE à Alger », a indiqué un communiqué du SNTE transmis hier à notre rédaction. 
Au cours de cette rencontre qui a regroupé les représentants de 36 wilayas du pays, ces derniers ont dressé un bilan noir de la situation des fonctionnaires du corps commun de l’éducation nationale. Il s’agit notamment, selon le communiqué, de l’exclu de ces travailleurs de la famille éducative par la tutelle.  A cet effet, le SNTE à réitérer leur plate forme de revendication, il s’agit en premier lieu de la  réintégration des travailleurs du corps commun dans la famille éducative et de bénéficier de son statut professionnel. Cette organisation syndicale réclame également la révision de quatre primes essentielles,  il s’agit de la prime de danger, nécessaire aux laborantins qui manipulent des produits chimiques, la prime de transport ainsi que la prime de service permanent. A travers le communiqué, cette entité syndicale revendique ainsi le droit à la formation et à la promotion des travailleurs du corps commun, la création d’une prime contre les risques liés à l’utilisation des produits chimiques. « Une prime de rendement pour ces travailleurs doit être calculé à 40% tout les mois », a fait savoir la même source.   Revoir le volume horaire des travailleurs du corps commun, ainsi que de revoir la situation des retraités issus de ce secteur sont, entre autres les revendications de cette organisation syndicale.
Selon le communiqué, les fonctionnaires du corps commun sont lésés dans leurs droits. Ils sont dévalorisés, mal payés et mal considérés.

M. A. Yahoui

Publié dans page 5 | Pas de Commentaire »

Ils réclament la signature de Sidi Saïd

Posté par ddkabylie le 15 mai 2010

Ils réclament la signature de Sidi Saïd
Les cheminots haussent le ton

Le secrétaire général de l’UGTA, M. Abdelmadjid Sidi Saïd a réitéré vendredi dernier, son appel aux cheminots, à geler leur grève pour permettre à leurs représentants de “favoriser la négociation dans la sérénité”. Tout en indiquant, que l’UGTA prend en charge les doléances des cheminots et particulièrement l’article 52 de la convention collective de branches, M. Sidi Saïd a relevé que “le dialogue constitue un instrument indispensable pour le règlement des problèmes des travailleurs”.

Lire la suite… »

Publié dans page 5 | Pas de Commentaire »

Réhabilitation, modernisation et développement du réseau ferroviaire

Posté par ddkabylie le 15 mai 2010

Réhabilitation, modernisation et développement du réseau ferroviaire
Le pari de l’économie de transport

La grève de travailleurs  des chemins de fer intervient à un moment où un plan de développement conséquent est mis en œuvre dans ce secteur vital de l’économie national. En effet, depuis l’indépendance du pays, le transport des marchandises et des voyageurs par voie ferré s’est réduit en peu de chagrin. 90 % du trafic sur le territoire national s’effectue par voie terrestre, ce qui ne manque pas de générer de multiples désagréments et diverses distorsions sur le plan de la gestion de l’espace, des infrastructures de desserte et des coûts économiques liés au transport.

Lire la suite… »

Publié dans page 4 | Pas de Commentaire »

Réunion des P/APC du sud de la wilaya de Tizi-Ouzou

Posté par ddkabylie le 14 mai 2010

Réunion des P/APC du sud de la wilaya de Tizi-Ouzou
La gestion des archives de l’état civil en question à Draâ El Mizan

Les présidents des APC des 12 communes situées sur l’axe allant de  Tizi Gheniff jusqu’à Tizi n’Tleta se sont réunies avant-hier au siège de l’APC de Draâ El Mizan, afin de  mieux cerner les problèmes posés dans la gestion du bureau d’archives d’état civil relevant de l’ancien département.
Ce cadre de concertation se veut un moyen de coordonner les actions, à même de satisfaire, la demande des administrés des communes, d’autant plus qu’une grande pression est visible chaque jour, au niveau du bureau central de l’état civil de Draâ El Mizan, où sont archivés tous les registres de diverses natures, entre autres, ceux portant les jugements collectifs de naissance, les listes matrices et les autres actes transcrits avant la création des centres municipaux. Cette situation, faut-il le signaler, a pour origine cette croissance des besoins en documents d’état civil après l’introduction du passeport biométrique et de la carte d’identité électronique dont l’obtention est soumise à la présentation d’un dossier comportant, le certificat de nationalité et les actes d’état civil des parents, en plus de l’acte de naissance n°12 sécurisé. Etant donné que tous les natifs de la région sud de la wilaya de Tizi Ouzou, du moins l’ancienne génération figurent dans les registres de naissance du bureau central de Draâ El Mizan, la mairie de cette circonscription est devenue un espace d’attente et des fois, d’expression de colère des citoyens confrontés à une forme d’anarchie quotidienne devant les guichets, même si du côté des autorités locales un sentiment d’impuissance est exprimé pour répondre à toutes les demandes. Justement, pour parer au plus pressant, le président de l’APC de Draâ El Mizan a proposé à ses partenaires des autres communes de lui apporter de l’aide, toutefois en leur lançant l’idée de déléguer des agents au bureau central, le seul moyen, selon lui, d’éviter les désagréments aux administrés. A cet effet, avec l’accord des P/APC et des responsables de l’état civil, conviés eux aussi à la réunion, un programme sera établi pour chaque commune pour confirmer une expérience qui a déjà fait ses preuves, avec les APC d’Aït Bouaddou et d’Assi Youcef.
Sur un autre plan, au vu des impératifs qu’imposent la réglementation en matière d’état civil, la question de la restitution des registres de naissance, détenus par les communes rattachées à la commune  mère a suscité un grand débat, du fait que des anomalies ont été constatées sur des actes jusque-là non visés, d’où cette décision prise d’appeler à une réunion d’urgence avec les instances judiciaires et administratives de la wilaya.
En somme, l’initiative du président de l’APC de Draâ El Mizan, à laquelle les autres maires ont adhéré, peut-être considérée à juste titre comme un premier pas vers l’assainissement de l’état civil de la région, une mission qui ne sera pas sans doute de tout repos au vu du retard enregistré dans les communes en matière de réhabilitation des archives de l’état civil.

M. Haddadi

Publié dans page 5 | Pas de Commentaire »

123456...39
 

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cigales2010 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres