• Auteur:

    ddkabylie

M’chedellah / Disparition énigmatique d’une jeune fille

Posté par ddkabylie le 21 mai 2010

 
M’chedellah
Disparition énigmatique d’une jeune fille

Une jeune fille, âgée d’environs 25 ans a disparu de la maison familiale sise dans la commune de M’chedallah, et ce depuis quatre jours avons-nous appris de sources locales.
La jeune fille, qui n’a donnée aucun signe de vie, du moins jusqu’au moment où nous rédigeons cet article, est sortie de chez elle pour faire des achats dans une boutique au centre-ville de M’chedallah pour ne plus revenir chez elle.
Même si l’hypothèse de l’enlèvement n’est pas a écartée dans cette affaire, la piste indiquant que la jeune fille aurait fugué de son propre gré n’est cependant pas à écarter.  En attendant, les éléments des services de sécurité de la même région qui ont été alerté, de cette disparition qui a défrayé la chronique dans la localité ont entamé la procédure de recherche. Il est important de souligner que cette jeune fille ne souffre d’aucun trouble psychique.

Nadia H.

Publié dans page 3 | Pas de Commentaire »

Bouira / Deux hommes et une femme écroués pour trafic de drogue

Posté par ddkabylie le 21 mai 2010

 

Bouira
Deux hommes et une femme écroués pour trafic de drogue

La brigade des stupéfiants relevant de la sûreté de la wilaya de Bouira, a mis hors d’état de nuire dans la courant de la semaine dernière un important groupe de trafiquants de drogue. Il est composé, selon nos sources, de deux hommes et d’une femme.
Lors de la fouille du véhicule d’un jeune homme, habitant le quartier 1 100 Logements, sis au chef-lieu de la wilaya que les éléments de ladite brigade ont découvert une importante quantité de drogue. Conduit dans les locaux de la police, après son interrogatoire, le mis en cause a décliné l’identité de ces deux complices, un homme et une femme qui seraient originaires de la wilaya de Bouira.  Aussitôt alerté, le procureur instructeur près le tribunal de Bouira, aurait selon nos sources, ordonné l’arrestation des trois mis en cause, qu’il plaça par la suite en détention préventive à la prison de Bouira. Ces derniers seront présentés dans les quelques jours à venir devant le doyen des juges près la cour de Bouira qui tranchera sur cette affaire.   

Nadia H.  

Publié dans page 3 | Pas de Commentaire »

Ath Laâziz Les propriétaires de fusils de chasse se rebiffent

Posté par ddkabylie le 21 mai 2010

 

Ath Laâziz Les propriétaires de fusils de chasse se rebiffent
Sit-in devant le siège de l’APC

Plusieurs dizaines de propriétaires de fusils de chasse dont les armes ont été confisquées dans les années 1990 ont organisé un rassemblement devant le siège de l’Apc d’Ath Laâziz, jeudi matin, afin d’exiger des autorités communales la restitution ou l’indemnisation de leurs fusils de chasse. Cette action intervient alors que des démarches ont été effectuées aussi bien auprès des autorités de wilaya, du ministère de l’Intérieur et même des autorités militaires, mais qui jusqu’à ce jour n’ont pas abouti. Les propriétaires de fusils de chasse confisqués sont revenus cette fois à la charge au niveau local pour avoir l’appui des autorités communales dans leurs démarches. “Nous souffrons des ravages occasionnés par les sangliers dans nos cultures maraîchères et dans nos vergers. Ces bêtes sauvages provoquent des dégâts considérables dans la région et nos efforts pour fructifier nos terres sont anéantis en quelques heures par ces hordes malveillantes”, dira Ami Brahim, un septuagénaire qui ne subsiste que grâce au rendement de cette terre qu’il a travaillée toute sa vie durant.
Le premier magistrat de la commune d’Ath Laâziz a pour sa part, aussitôt transmis les doléances de ses concitoyens auprès de qui de droit.

 H. B.

Publié dans page 3 | Pas de Commentaire »

Boumerdès Bilan trimestriel de la Gendarmerie nationale

Posté par ddkabylie le 21 mai 2010

Boumerdès Bilan trimestriel de la Gendarmerie nationale
Lutte contre le pillage du sable et les délits de droit commun

l Le groupement départemental de la Gendarmerie nationale s’ouvre encore une fois au public, en organisant du 20 au 22 du mois courant, des expositions et une série d’activités à la Maison de la culture Rachid-Mimouni de Boumerdès.
Jeudi dernier et ce juste après l’inauguration de ces journées portes ouvertes par le wali de Brahim Merad, le responsable de la communication dudit groupement a fait le bilan trimestriel des actions des brigades de la Gendarmerie nationale.
Dans le cadre de la lutte contre le pillage du sable, notamment dans les zones de Dellys, Chouiha et Oued Sebaou, les gendarmes ont arrêté, au total, selon l’orateur 12 individus dont sept ont été aussitôt placés sous mandant de dépôt, en attendant leur comparution devant les tribunaux des circonscriptions concernées. Lors du même engagement, lesdites brigades ont saisi une quantité de 135 m2 de sable fin, et mis en fourrière 14 semi-remorques. Luttant toujours, par ailleurs, contre la criminalité sous toutes ses formes, les gendarmes ont recensé durant ces trois derniers mois, 443 délits de droit commun, dont 196 portent sur l’atteinte à l’intégralité physique de la personne et 247 aux biens d’autrui. S’y ajoutent 29 cas d’atteinte à l’ordre public et neuf 9 autres au trafic, entre autres la falsification de documents. Parlant enfin de la sécurité routière l’orateur a relevé durant ce trimestre, 101 accidents routiers ayant fait 23 morts et 157 blessés. Dans la même, 132 accidents avec un bilan de 18 morts et 219 blessés.

Salim Haddou

Publié dans page 3 | Pas de Commentaire »

29 nouvelles brigades en perspective avant 2011

Posté par ddkabylie le 21 mai 2010

 

29 nouvelles brigades en perspective avant 2011

Voilà peut être ce que expliquerait le taux élevé des suicides dans la wilaya. Une wilaya où l’insécurité règne encore malgré le redéploiement des forces de sécurité. C’est d’ailleurs dans la perspective de permettre à la région de retrouver sa sérénité que la Gendarmerie nationale compte s’investir davantage dans la wilaya. En effet, ce corps qui enregistre un retour progressif en Kabylie depuis les événements du Printemps noir, envisage d’installer à travers la wilaya de Tizi-Ouzou 29 brigades. Celles-ci seront opérationnelles, avait-on laissé entendre en marge des portes ouvertes de jeudi dernier, avant le début de l’année 2011. Autrement dit, la gendarmerie renforcera ses structures avec ces 29 brigades au cours des tout prochains mois, pour atteindre 49 brigades dans la wilaya. L’objectif est d’installer une brigade dans chaque commune. Il est prévu, en effet, l’installation de 18 autres brigades dans un proche avenir. Actuellement, Tizi-Ouzou compte 20 brigades de gendarmerie. Les 29 prévues pour la fin de cette année 2010 sont en cours de réalisation.  

M. O. B.

Publié dans page 3 | Pas de Commentaire »

14 suicides en quatre mois à Tizi-Ouzou !

Posté par ddkabylie le 21 mai 2010

La gendarmerie confirme l’ampleur du phénomène
14 suicides en quatre mois à Tizi-Ouzou !

Quatorze cas de suicide ont été enregistrés dans la wilaya de Tizi-Ouzou depuis le début de cette année. C’est ce que ressort du bilan de la gendarmerie présenté à l’occasion des journées ouvertes de ce corps sécuritaire tenues jeudi dernier au niveau du centre culturel de Draâ Ben Khedda.

Lire la suite… »

Publié dans page 3 | Pas de Commentaire »

Ighzer Amokrane / Clin d’œil aux investisseurs

Posté par ddkabylie le 19 mai 2010

Ighzer Amokrane
Clin d’œil aux investisseurs

La formule est presque proverbiale ; qui dit Ighzer Amokrane, dit investissement ! La réputation de richesse colle à cette cité étendue sur les deux rives de la route nationale 26 comme une seconde peau qu’elle assume et s’entête, becs et ongles, à préserver et, au mieux, à renforcer. Les usines, fabriques et ateliers y pullulent comme des fleurs au printemps qui sont autant d’atouts qui absorbent les masses au chômage et donnent d’inlassables perspectives de développement sociales, culturelles, sportives, etc.
Toutefois, le postulat est connu, l’abondance de biens ne nuit jamais ; telle est la motivation intrinsèque de la commune qui œuvre à apporter plus de richesse à son territoire et cela se traduit sur le terrain par un projet mirifique et alléchant en mesure d’attirer les derniers récalcitrants, tel un homme qui abat ses dernières cartes pour convaincre les derniers mohicans.  
Situé à l’entré Est de l’agglomération, le projet en question consiste en la construction d’un bloc administratif de haute facture sur une surface de 329 m2, qui prend forme jour après jour, sur le terrain occupé jadis par les bureaux de nombreux partis politiques.
Par ailleurs, nous apprend-on encore, ce bloc est financé entièrement par les fonds propres de la commune et dont le montant alloué, ajoute-t-on à l’APC, est de l’ordre de 23 millions de dinars.
Destinée à accueillir les bureaux administratifs des sociétés qui lorgnent des locaux à loyers raisonnables, la bâtisse a vu débuter ses travaux depuis le mois de mai 2009 et, selon les estimations du maître d’œuvre, l’inauguration est prévue pour le mois de janvier 2011.
Bâti sur trois niveaux, le bloc donne directement sur la route nationale.  Doté d’un large parking, il est constitué de douze bureaux par niveau avec sanitaires et autres commodités tels une cafétéria et un espace vert jouxtant le parking. Aussi, le troisième étage est entièrement dédié aux réunions avec une large salle réservée à cet effet.
A Ighzer Amokrane, ce projet qui a dépassé de loin le stade de la rumeur ou de la promesse irréalisable, commence à donner des idées à plusieurs enseignes telle la SUC. De même, nous révèle-t-on auprès de l’APC, plusieurs responsables d’entreprises, de grand calibre précise-t-on, se sont rapprochés des services concernés pour s’enquérir des conditions et tarifs de locations.
Pour le commun des mortels de cette cité, la venue des investisseurs est toujours la bienvenue. « Nous sommes tous gagnants », résume un riverain, commerçant de son état. Cela est d’autant plus vrai que cette agglomération jouit d’une grande densité d’habitants et d’une forte concentration d’industriels. 

T. D.

Publié dans page 3 | Pas de Commentaire »

Mise en service du gaz naturel par le wali en compagnie du P-DG de la Sonelgaz

Posté par ddkabylie le 19 mai 2010

Mise en service du gaz naturel par le wali en compagnie du P-DG de la Sonelgaz
438 foyers en bénéficient à Ihesnaouene

Le wali de Tizi-Ouzou Hocine Mazouz et l’ensemble des directeurs exécutifs de la wilaya ne ménagent aucun effort pour venir à bout des difficultés des populations de la région, en impulsant une dynamique de relance de toutes activités et en boostant tous les secteurs afin que le développement soit l’affaire et au service de tous.

Lire la suite… »

Publié dans page 3 | Pas de Commentaire »

Boumerdès / Les émeutiers de Zemmouri devant la justice

Posté par ddkabylie le 18 mai 2010

Boumerdès
Les émeutiers de Zemmouri devant la justice  
8 à 18 mois de prison avec sursis

l Statuant, hier en début d’après-midi, sur le cas des 17 mis en cause lors des récentes émeutes de Zemmouri, le juge, près le tribunal de Boumerdès, a requis pour la plupart d’entre eux des peines allant de huit à 18 mois de prison avec sursis.
Le cas des six mineurs, impliqués dans la même affaire, a été examiné lors des assises judiciaires précitées. Le juge a ordonné le placement de l’un d’entre eux dans un centre de rééducation, alors que les cinq autres ont été finalement acquités.
La plus lourde peine pour les chefs d’accusation d’attroupement non autorisé et d’atteinte aux biens de la collectivité, a été prononcée, hier, à l’encontre d’un jeune âgé d’une trentaine d’années : 18 mois de prison avec sursis, et une amende de 20 000 DA. 10 autres accusés, dans la même affaire, ont été condamnés, eux, à une peine de huit 8 mois de prison avec sursis.
Ladite affaire remonte à la dernière semaine d’avril 2010. Une émeute fut déclenchée à Zemmouri, en cette période, en réaction à la mort accidentelle du jeune B. Hamza (22 ans), lors d’une ronde policière dans la forêt de l’ex-Courbet. En colère, des dizaines de jeunes avaient investi l’artère principale de ce village côtier. Des heurts violents opposèrent, alors, des groupuscules d’émeutiers aux brigades de la force publique, intervenues pour y rétablir l’ordre.
Arrêtés, trois émeutiers ont été aussitôt placés sous mandat de dépôt. Il y a une semaine, le représentant du ministère public a requis contre 17 prévenus, des peines allant de 12 à 18 mois de prison ferme. Le juge, près le tribunal de Boumerdès, a limité les peines à huit mois de prison avec sursis pour 10 d’entre eux et à 18 mois pour le onzième.

Salim Haddou

Publié dans page 3 | Pas de Commentaire »

Toudja / Désignation d’un nouveau P/APC

Posté par ddkabylie le 18 mai 2010

Toudja
Désignation d’un nouveau P/APC

l Après une paralysie totale qui n’a que trop duré, les élus de la commune de Toudja ont pu hier, à la faveur d’une réunion, transcender leurs divergences en procédant à l’installation de l’exécutif communal. Un élu de la majorité relative revenant au parti des travailleurs, Mohamed Baouche en l’occurrence, a été ainsi désigné  comme nouveau P/APC de Toudja par ses pairs en remplacement de son colistier. Confrontée à une situation de blocage pendant plus de deux ans, la nouvelle équipe à la tête de l’exécutif communal, aura fort à faire, pour rattraper un cumul de retard qui a fortement pénalisé la population. Le train du développement local sera-t-il enfin mis sur rail ? Au moins cinq autre communes, faut-il le rappeler, dans la wilaya de Béjaïa, vivent des situations de blocage depuis les dernières élections municiples de septembre 2007.

D. S.

Publié dans page 3 | Pas de Commentaire »

12345...22
 

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cplespilettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres