• Auteur:

    ddkabylie

Bgayet Environnement

Posté par ddkabylie le 21 mai 2010

Bgayet   Environnement
L’EPB se dote d’un bateau dépollueur

Certifiée ISO 14000 depuis près de quatre ans, l’Entreprise portuaire de Bgayet veut mettre des réalités sous les mots. Cette certification que renvoie au management et surtout à l’environnement, est aujourd’hui chose faite par l’acquisition d’un bateau dépollueur capable de stocker quelque 1200 kg de gros déchets et 27 m3 d’hydrocarbures.
Acquis auprès du Français Ecoceane, le bateau qui est actuellement en phase de dédouanement, sera voué au nettoyage du bassin du port, à la collecte des déchets et des souillures  et à l’appoint aux opérations de secours en rapport avec l’environnement. Doté d’un godet long de 9,90 m pour une largeur de 2,50 m, l’embarcation peut atteindre une vitesse de 9 nœuds en déplacement et 1,5 nœuds en opération.

B. B.

Publié dans Bgayet 06 | Pas de Commentaire »

Melbou / Ouverture d’une nouvelle plage à Tiksert

Posté par ddkabylie le 21 mai 2010

 

Melbou
Ouverture d’une nouvelle plage à Tiksert

L’exploitation des sites historiques et touristiques dans la commune de Melbou, petite ville touristique au nord-est de Bgayet, est tant espérée par ses habitants qui estiment, entre autres, que cela contribuera non seulement au développement économique de la commune mais allégera aussi leurs inquiétudes, notamment celui des jeunes chômeurs par la création de postes d’emplois.  Cela en fait, ne va plus durer, puisque la commune vient enfin de faire un pas en avant en bénéficiant d’un important projet d’ouverture d’une nouvelle plage au grand bonheur de la population locale et ses fidèles touristes qui lui viennent des quatre coins du pays, apprend-on d’une source sûre. Il s’agit d’une des meilleures plages de la corniche d’or, à Tiksert, une localité  située à 10 km au nord du chef-lieu communal. En effet, après le travail réalisé par la commission mixte APW Direction du tourisme, une décision officielle a été prise pour l’aménagement d’un des plus beaux sites touristiques du littoral, dans la localité de Tiksert aux limites avec la commune Ziama – Mansouriah (jijell). Ce choix n’est certainement pas fortuit puisque l’on a constaté que cet endroit paradisiaque, calme est entouré de montagnes, et dont son sable rouge attirait un nombre assez important de touristes, chaque année. Pour les besoins de ce grand projet, une importante enveloppe financière a été dégagée, dans le cadre du budget de wilaya. L’accord étant signé par les propriétaires des terrains avec l’APC, l’entreprise réalisatrice, retenue, a lancé les travaux d’ouverture d’un axé qui facilitera certainement, entre autre, le passage des promeneurs.  Reste que son ouverture officille pour l’autorisation à la baignade nécessite un dispositif d’accueil, et sécuritaire, important pour assurer de bons services. Elle ne sera pas prête en tous cas pour cette année, mais certainement pour la prochaine saison estivale. Ce grand projet de grande envergure contribuera par ailleurs au développement local de la commune, en attendant l’exploitation d’autres sites plus au moins intéressant à l’image de “gart durar” (entre les montagnes) situé à l’ouest du village.

B. B.

Publié dans Bgayet 06 | Pas de Commentaire »

Akbou / Quel avenir pour les classes “sport et études ?”

Posté par ddkabylie le 21 mai 2010

Akbou
Quel avenir pour les classes “sport et études ?”

Le volume horaire est quasi similaire à celui des autres classes alors que l’enseignement fait l’impasse sur certaines disciplines comme Tamazight et la musique, de même que les cours de rattrapage sont passés à la trappe, ce qui ne va pas sans poser de problème de mise à niveau pour les apprenants en difficulté.

Lire la suite… »

Publié dans Bgayet 06 | Pas de Commentaire »

Ouadhias / La Journée de l’étudiant célébrée

Posté par ddkabylie le 21 mai 2010

Ouadhias
La Journée de l’étudiant célébrée

La Journée nationale de l’étudiant n’est pas passée inaperçue aux Ouadhias. En effet, le CFPA, l’Association culturelle “Tamkadbout” d’Aït Bouaddou et l’ONM des Ouadhias ont organisé une série d’activités relatives à cet événement. Tout cela en présence des autorités locales, des élus, et les stagiaires de cet établissement relevant du secteur de la formation professionnelle qui ont eu dans un premier temps à apprécier l’exposition de photos relative aux moudjhidine de l’ALN, du congrès de la Soummam et un extrait sur l’histoire d’Aït Bouaddou ; vers 10 heures  30 mn, les scouts d’Aït Djemaâ ont égayé l’assistance par des chants patriotiques  ainsi que la chorale de l’association Tamkadbout qui est montée sur scène pour en faire de même.  Ce n’est pas qu’alors que messieurs Chaâbane, Kaneb et Belaid ont eu à animer une conférence thématique se rapportant sur le 19 mai 1956. Une journée où les étudiants et les lycéens ont abandonné les bancs de l’école pour renforcer les rangs de l’ALN et du FLN ce qui permettra fin à la domination française qui n’a que trop duré. Il est à signaler que des cadeaux ont été remis aux participants et un déjeuner est offert aux présents.

M. Zerbout

Publié dans Kabylie | Pas de Commentaire »

Maâtkas Tigejdit / Trois journées d’études sur la poterie`du 28 au 30 mai

Posté par ddkabylie le 21 mai 2010

Maâtkas  Tigejdit
Trois journées d’études sur la poterie`du 28 au 30 mai

Cette fois avec le concours du comité de village, elle entend organiser trois journées d’études sur la poterie pour sauver ce qui reste de cet art traditionnel et afin de le réhabiliter. A cet effet, un riche programme est concocté et s’étalera sur trois journées consécutives.

Lire la suite… »

Publié dans Kabylie | Pas de Commentaire »

Sixième édition du livre amazigh

Posté par ddkabylie le 21 mai 2010

 

Sixième édition du livre amazigh
Le livre de plus en plus visible

C’est la salle des conférences de Sofy qui a accueilli, jeudi soir, la cérémonie de clôture de la sixième édition du livre amazigh. Les porte-paroles des ateliers collecte du patrimoine et traduction seront invités à rendre compte et à formuler leurs recommandations sur les tâches qui leur ont été assignées. 
La fin officielle de la sixième édition s’approche. Après la prise de parole solennelle, très solennelle, du chef du cabinet, le secrétaire général du HCA, et même s’il s’efforçait de retenir sa colère, a clos le cérémonial non sans exprimer ses regrets quant aux conditions un peu anarchiques dans lesquelles s’est tenue la sixième édition du livre amazigh.
Avant de convier ses hôtes à un diner, le HCA a invité, dans une ambiance conviviale, sur ‘’scène’’ une pléiade de poètes dont Benmohamed  qui subjuguera l’assistance avec ses « yiwen wass » et autre « akursi ». Si Moh,  est l’autre artiste qui sera à son tour  invité pour « parler » de son œuvre. La jeune fille chargée de lui soustraire quelques mots n’y arrivera pas. Pas trop bavard l’artiste qui préfère laisser parler son œuvre. Il tentera tout de même de faire « parler »  une guitare sèche qu’on lui tend. Elle s’y refuse. Frustration dans l’assistance.  Si Moh déclamera tout de même un de ses textes. S’en suivra, l’incontournable « photo avec l’artiste « . Pour les invités du HCA, si Moh n’est finalement pas qu’un nom : c’est un Etre physique. Et clic par ci et clic par là. D’aucuns veulent détenir la preuve numérique de l’existence matérielle de Si Moh qui se prête gentiment au jeu. Ali Amrane aussi et dans les parages. On le croisera dans le hall de l’hôtel. Il s’apprête à « allumer le feu », dans quelques heures à Raffour.
19 heures passées. Ecrivains, éditeurs et artistes quittent, avec déjà un petit quelque chose de nostalgique, la salle des conférences pour se rendre au restaurant. La sixième édition du livre et du multimédia amazighs est déjà au passé. On retiendra tout de même que pour cette année le livre amazigh a été encore plus visible et… mazal lxir ar zdat !   

Salas O. A.

Publié dans page 5 | Pas de Commentaire »

Regard : lutte contre l’intégrisme / Les résidentes de la cité U de Bouira montre le chemin

Posté par ddkabylie le 21 mai 2010

 

Regard : lutte contre l’intégrisme
Les résidentes de la cité U de Bouira montre le chemin

l Quoi de mieux pour un groupuscule de militantes intégristes connues sur la place public bouirie pour leur affiliation à une organisation estudiantine proche d’un parti islamiste, que de réussir de saboter un spectacle de la nouvelle star du pop rock kabyle Ali Amran et s’assurer ainsi un effet d’annonce au vu du grand intérêt médiatique que suscite la tournée de l’artiste ? Mercredi dernier, alors que le gala de l’enfant prodige de Maâtkas faisait l’événement à la cité universitaire des jeunes filles de Bouira, un petit groupe de militantes fait éruption sur les lieux et tente de perturber avec une agressivité qui nous a fait rappeler les années noires du mouvement islamiste. La réaction des résidentes ne se fera pas attendre. Ils refuseront d’abdiquer face à l’acharnement de ce groupuscule, qui n’a pas, paraît-il envie, que le son de la musique retentisse dans  “leur” résidence. Une action qui avait tout l’air d’être préméditée.  Cependant , la farouche résistance des étudiantes prouve qu’elles attendaient depuis très longtemps l’opportunité de faire comprendre que la résidence des jeunes filles de Bouira  ne tombera jamais sous le  “charme” du mouvement intégriste qui nourrit toujours ce rêve de conquérir le terrain de la région de Kabylie. Le spectacle de Ali Amran donnera à l’occasion une véritable leçon de démocratie et de résistance contre toutes ces tentatives d’embrigadement qui menacent l’esprit de création. La réaction des résidentes de la cité U de Bouira sonne justement comme un rappel à l’ordre à tous ces groupuscules aux desseins malsains qui tentent toujours d’emmener la Kabylie, usant de méthodes moyenâgeuses, dans la spirale d’un intégrisme aux conséquences désastreuses sur l’avenir même du processus historique qui a vu la Kabylie résister contre les formes d’obscurantisme. La venue d’Ali Amran à Bouira a eu justement un effet libérateur d’une énergie incroyable qui ouvrira, pour la communauté estudiantine des perspectives de lutte et de résistance intéressantes.

A. Z.

Publié dans page 5 | Pas de Commentaire »

Mémorables soirées à Raffour, El Asnam et à la cité U de jeunes filles

Posté par ddkabylie le 21 mai 2010

Mémorables soirées à Raffour, El Asnam et à la cité U de jeunes filles 
Phénoménal… Ali Amran !

Cinq dates n’auront donc pas suffi à la nouvelle star du pop rock kabyle, Ali Amran en l’occurrence, pour satisfaire ses fans à Bouira. La venue de l’enfant prodige de Maâtkas n’est pas passée inaperçue. Au terme de la tournée qui a conduit l’artiste à se produire dans différents coins de la région, les sollicitations ne cessent d’affluer pour l’organisation d’autres spectacles.

Lire la suite… »

Publié dans page 5 | Pas de Commentaire »

Les contraintes du régime foncier / Un assainissement nécessaire

Posté par ddkabylie le 21 mai 2010

Les contraintes du régime foncier  
Un assainissement nécessaire

La nouvelle loi sur les concessions agricoles est venue remplacée celle de 1987 ayant établi les exploitations agricoles collectives et individuelles sur les terres faisant partie du domaine privé de l’Etat, soit 2,5 millions d’hectares. Ce qui a soulevé le courroux de certaines parties, c’est la révision à la baisse de la durée de la concession, soit un bail de 40 ans renouvelable au lieu de 99 ans. Le droit à la succession par héritage est maintenu.

Lire la suite… »

Publié dans page 4 | Pas de Commentaire »

M’chedellah / Disparition énigmatique d’une jeune fille

Posté par ddkabylie le 21 mai 2010

 
M’chedellah
Disparition énigmatique d’une jeune fille

Une jeune fille, âgée d’environs 25 ans a disparu de la maison familiale sise dans la commune de M’chedallah, et ce depuis quatre jours avons-nous appris de sources locales.
La jeune fille, qui n’a donnée aucun signe de vie, du moins jusqu’au moment où nous rédigeons cet article, est sortie de chez elle pour faire des achats dans une boutique au centre-ville de M’chedallah pour ne plus revenir chez elle.
Même si l’hypothèse de l’enlèvement n’est pas a écartée dans cette affaire, la piste indiquant que la jeune fille aurait fugué de son propre gré n’est cependant pas à écarter.  En attendant, les éléments des services de sécurité de la même région qui ont été alerté, de cette disparition qui a défrayé la chronique dans la localité ont entamé la procédure de recherche. Il est important de souligner que cette jeune fille ne souffre d’aucun trouble psychique.

Nadia H.

Publié dans page 3 | Pas de Commentaire »

12345...225
 

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cplespilettes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres