• Auteur:

    ddkabylie

  • Accueil
  • > Recherche : logements draa el mizan

Résultats de votre recherche

Draâ El Mizan / Trois cent quatre logements sociaux en voie d’achèvement

Posté par ddkabylie le 21 mai 2010

Draâ El Mizan
Trois cent quatre logements sociaux en voie d’achèvement

Le problème du logement se pose avec acuité devant les responsables de la commune de Draâ El Mizan. Nombreux sont les citoyens des villages de cette municipalité qui aimeraient s’installer en ville. Si l’attribution du premier quota de logements sociaux locatifs en nombre de cent huit est venue à point nommé satisfaire du moins les familles démunies, celles recasées dans les établissements étatiques et autres menacées d’expulsion ; des demandeurs attendent toujours l’affichage des soixante-dix autres logements déjà prêts. Cette information a été confirmée dans un affichage rendu public quand la première liste a été rendue publique. Mais, ce qui réjouirait les familles en attente d’un toit décent est ce programme de trois cent quatre unités en voie d’achèvement. Si cette dernière allait être concrétisée durant le deuxième semestre comme prévu, ce serait la première fois dans l’histoire de Draâ El Mizan qu’un nombre assez important de logements est attribué. En tout cas, l’espoir de nombreuses familles repose sur ce programme. Selon des sources proches de ce dossier, pas moins de deux mille demandes sont toujours en instance. “C’est peut être la seule commune de toute la wilaya où il y a une forte sollicitation  pour cette formule”, a tenu à nous confier notre source. D’autre part, ce qui est encore attendu est la prise en charge du dossier épineux des squatteurs. Bien que plus de deux cent cinquante unités soient habitées illégalement depuis maintenant neuf ans, personne n’ose remuer le cocotier de peur de susciter la colère. Pourtant dans l’affichage auquel nous avons fait allusion, il a été dit que pour ce sujet, il serait procédé au cas par cas. “Je ne vais pas sortir. Mon premier enfant y est né. Actuellement, il est en quatrième année primaire. Où vais-je aller avec ma petite famille ? C’est ici que je me suis marié”, nous a dit l’un des squatteurs. 

 

Amar Ouramdane

Publié dans Bouira 10 | Pas de Commentaires »

Draâ El Mizan / Deux projets LSP lancés

Posté par ddkabylie le 12 mai 2010

Draâ El Mizan

Deux projets LSP lancés

Comme nous l’avions rapporté dans l’une de nos précédentes éditions, nombreux sont les fonctionnaires qui souscrivent à la formule LSP. Tous les postulants au logement participatif savent que cela est la seule solution pour avoir un logement d’autant plus que ces fonctionnaires n’ont pas le droit de postuler au logement socio-locatif. Etant une commune dont les assiettes foncières sont disponibles, des projets lui sont accordés. Actuellement, les 104 attendent toujours leur réception. Soixante autres sont en cours de réalisation à la sortie de la ville en allant vers Tizi Gheniff, à quelques centaines de mètres du CFPA Karim Said. Un autre promoteur immobilier vient de lancer un projet de 9 logements en attendant la réception des seize autres. “C’est un projet dont les délais ne vont pas dépasser dix mois”, nous a confié l’entrepreneur.
Un autre chantier de 30 autres unités de même catégorie est lancé. Le nombre de demandeurs, selon une source locale, dépasse le millier, c’est dire que c’est vraiment un véritable engouement pour cette formule. “C’est le seul moyen qui me reste pour avoir un logement”, nous a dit cet enseignant dans un collège. En plus de cette formule, 400 logements sociaux locatifs sont en cours de réalisation. Tous ces dispositifs mis en place viennent à point nommé résoudre le problème du logement dans cette ville où avec l’exode rural, il n’est pas facile de répondre à toutes les demandes. une autre attribution de 70 autres logements sociaux locatifs ne tardera pas à avoir lieu. Les autorités attendent que tous les programmes restés jusque-là en instance pour une raison ou une autre, soient lancés dans les plus brefs délais.

Amar Ouramdane

Publié dans Tizi-Ouzou 15 | Pas de Commentaires »

Association Saidani Mohamed /64 logements à Draâ El Mizan

Posté par ddkabylie le 8 mai 2010

Association Saidani Mohamed /64 logements à Draâ El Mizan
Un exemple à suivre

“Nous allons nettoyer tous les alentours. Bientôt, nous allons badigeonner les bordures et les ralentisseurs” a ajouté notre interlocuteur avant de nous dire, que la préservation de l’environnement est l’affaire de tous. “Nous remercions l’APC pour sa contribution, mais nous attendons un autre geste de la part des responsables concernant le protection des espaces verts. Il faudrait qu’il y ait un concours à ce sujet”, a enchaîné un autre membre.

Lire la suite… »

Publié dans Tizi-Ouzou 15 | Pas de Commentaires »

Brèves de Draâ El Mizan

Posté par ddkabylie le 7 mai 2010

Fin des épreuves sportives

A quelques jours du jour “J”, c’est-à-dire, le 6 juin, date retenue pour le déroulement des épreuves écrites du bac, avant-hier, les épreuves sportives ont été clôturées. Ainsi, au total, pour les trois lycées que compte la daïra de Draâ El Mizan, à l’exception de celui d’Aït Yahia  Moussa, où les candidats ne se sont pas déplacés au chef-lieu de daïra, 1067 ont été examinés dans quatre disciplines : 189 candidats libres, 23 du  lycée privé Nour El Houda, 312 pour le lycée Ali Mellah, 259 pour le lycée Saïd Hamdani et enfin le technicum avec 281 candidats. Selon une source proche de l’établissement, tout s’est bien déroulé sans incident majeur d’autant plus que les examinateurs étaient tous expérimentés à leur tête M. Chikh Akl avec une trentaine d’années d’expérience. A noter aussi, la contribution de tous les services ; Protection civile, policiers, médecins, le tout sous la houlette du chef de centre, Madame Dalila Djebri, aussi proviseur du lycée Ali Mellah. Après cela, une autre étape attend ces candidats, à savoir une bonne préparation pour arracher le ticket qui ouvre les portes de l’avenir.

 Annexe administrative : Un taux d’avancement appréciable

“C’est une structure qui va nous soulager”, nous a déclaré le maire, M. Hamou Didouche, au sujet de l’antenne administrative en cours de réalisation dans l’enceinte de l’actuelle mairie. Il faut dire qu’étant une  mairie du chef-lieu de daïra, celle de Draâ El  Mizan souffre énormément d’exiguïté notamment son service d’état civil pris d’assaut avant l’ouverture des guichets. “Les citoyens viennent de toutes les communes de la daïra et même d’ailleurs pour se faire délivrer des pièces administratives.  C’est notre commune qui enregistre le plus grand nombre de naissances chaque année car la plupart des femmes accouchent à l’hôpital. N’oubliez  pas aussi que de nombreux citoyens y sont nés avant les différents découpages administratifs”, a ajouté une source proche de l’état civil. En tout cas, ce projet tant attendu vient à point nommé soulager aussi bien les responsables, les agents de bureaux  que les citoyens. Signalons que la décentralisation a commencé par la réalisation d’une antenne de mairie à mairie. A quand d’autres services similaires à Sanana, à Tazrout par exemple ?

 Enfin, une clôture pour le CEM Krim Rabah

Si le CEM Krim Belkacem est l’un des plus anciens de la daïra, pour ne pas dire de la wilaya quand on sait qu’il a formé des cadres pour tout le versant sud de la wilaya et même des autres régions telles Makouda et Tigzirt, il est le moins entretenu ces dernières années. On peut même dire qu’il est à l’abandon en dépit des efforts consentis par ses responsables et à leur tête M. Abdelkader Zamoum, en sa qualité de directeur de ce collège.
Enfin, dernièrement, il a bénéficié d’une clôture en dur. Cette dernière encore flambant neuf cache des conditions extrêmement difficiles où exercent le personnel pédagogique et les élèves. “Par manque de salles de cours, les dortoirs ont subi des aménagements, mais il faut dire que ces derniers étaient mal conçus à telle enseigne qu’il est presque impossible de travailler dedans en raison du manque d’aération et de promiscuité. Le seul bloc qui offre des conditions beaucoup pus favorables est celui datant de l’époque coloniale. Celui-là au contraire mérite une très bonne restauration. Il va encore tenir des siècles”, nous a confié une source proche de ce CEM. En tous cas, même si l’on parle de sa réforme, il n’est pas encore temps car la ville de Draâ El  Mizan a besoin d’un autre collège quand on sait que le nombre d’habitants augmente toujours en raison de la réalisation d’un programme conséquent en logements.

Amar Ouramdane

Publié dans Tizi-Ouzou 15 | Pas de Commentaires »

Aïn Zaouia / Lancement du projet de 120 logements sociaux au chef-lieu

Posté par ddkabylie le 5 mai 2010

Aïn Zaouia
Lancement du projet de 120 logements sociaux au chef-lieu

Avec la collaboration des autorités locales, l’on s’attend à une meilleure cadence pour dégager les monticules de terres argileuses pour ensuite entamer d’une manière effective, la réalisation de neuf blocs de logements de type F3 et F2

Lire la suite… »

Publié dans Kabylie | Pas de Commentaires »

Brèves de Tizi-Gheniff…

Posté par ddkabylie le 23 avril 2010

Un foyer pour jeunes à l’abandon

 Bien que la ville de Tizi-Gheniff manque énormément d’infrastructures culturelles, il se trouve que le foyer de jeunes réalisé à proximité du CSP n’est pas rentabilisé. Les jeunes de la localité attendent impatiemment sa mise en service afin de rompre cette monotonie où pourtant de jeunes talents dans tous les domaines foisonnent. Il parait qu’il est en abandon et les dégradations y ont déjà commencé. “Nous avons fait des démarches auprès des autorités. En vain. Son statut n’est pas clair si bien que la direction de la jeunesse et des sports ne l’a pas encore pris en charge. Comme toutes les infrastructures de ce rang, il faudrait qu’une Association culturelle le prenne en charge”, nous a expliqué un membre d’une association. On croit savoir que le comité, culturel de Tizi-Gheniff serait prêt à l’occuper, d’autant plus que ce dit comité active dans le domaine comme il se doit. “Le chef de daïra a fait des écrits pour qu’il soit rafistolé”, nous a confié une source sous couvert d’anonymat. En tout cas, une telle structure ne pourra être qu’un apport positif pour la catégorie juvénile qui fait des “glissements” vers les autres vices (alcool, drogue).

Les squatteurs de logements dans la tourmente

 “C’est un feuilleton qui n’en finit pas. De nombreuses informations circulent à sujet. Evacuation de force, étude des situations cas par cas. Régularisation de certains”, nous a dit un squatteur. A entendre ce dernier, la situation  des soixante dix logements squattés à Tizi-Gheniff comme tous les autres dans les communes de la wilaya n’est pas pour demain. Ceci plonge les squatteurs dans le tourmente. “Si nous avions occupé ces logements illégalement, c’est parce que nous étions dans le besoin”, nous a dit un ex-habitant de la cité tout près de la Gendarmerie dont la baraque a été détruite pour être reconstruite dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire. Elles sont au total vingt-trois familles ayant perdu leurs maisonnettes en réponse à programme qui ne voit pas le jour. “On  nous a proposé de sortir, plus de revenir après l’étude des dossiers”, nous a confié l’un d’eux. Cet interlocuteur affirme que ce n’est pas vraiment la solution. “Qui paierait ensuite le téléphone, les dégradations et les autres charges?” s’est-il interrogé. tout le monde s’accorde à dire à ce sujet qu’il n’ y a aucune volonté de régler ce problème.

Tournoi de handball : pari réussi

 Depuis son installation à la direction du Centre sportif de proximité, M. Meziani car c’est de lui qu’il s’agit, fait de son mieux pour redonner aux activités sportives à Tizi Gheniff, la place qui leur reviennent. En effet, ce cadre sportif a remis de l’ordre dans cette structure sportive en mettant en valeur son sens d’organisation. A l’occasion du 20 Avril, coïncidant avec le trentième anniversaire du Printemps berbère, il a pu organiser un tournoi de hand-ball au profit des collégiens et des lycéens de la daïra. Ainsi, huit établissements de Tizi-Gheniff et de M’kira ainsi que les deux lycéens de la ville ont participé à cette manifestation sportive qui s’est déroulée d’ailleurs, dans une parfaite ambiance dans tous les domaines (discipline, fait-play et compétition). Peu importe le vainqueur, l’essentiel est fait car c’est un pari réussi. Le sport reprend progressivement ses lettres de noblesse dans cette région dont le palmarès n’est que brillant quant on sait que les boxeurs de Tizi-Gheniff sont montés sur les podiums des régionales que nationales.

Une daïra sans banque

 Même si la daïra de Tizi-Gheniff recèle des potentialités avérées en matière de commerces, elle n’est pas encore dotée d’une banque. Les déposants qui sont d’ailleurs nombreux notamment les retraités des caisses françaises se déplacent chaque mois aux banques de Draâ El-Mizan afin de retirer leur dû. “Vraiment, c’est un véritable parcours du combattant que je fais chaque mois. A la BADR de Draâ El Mizan, il faut pointer à quatre heures du matin. Et parfois, je reviens bredouille après une longue journée d’attente. C’est un calvaire,” nous a confié ami El Hocine, un retraité de Tahachat qui nous a remis une photocopie de sa carte d’identité nationale. Tout le monde à Tizi-Gheniff, et plus exactement les commerçants, qui n’ont  pas où déposer leurs recettes journalières appellent les responsables à ouvrir une banque à Tizi-Gheniff. Véritablement, c’est un grand manque dans cette daïra. “A quand cette banque? Si l’Etat ne peut pas, qu’elle donne la chance aux privés d’ouvrir leurs banques”, tel est le raisonnement d’un cadre financier. 

Amar Ouramdane

Publié dans Tizi-Ouzou 15 | Pas de Commentaires »

Brèves de Draâ El Mizan…

Posté par ddkabylie le 16 avril 2010

La restauration de la salle omnisports lancée

Après que son toit eut été sérieusement touché par la neige de 2005, la salle omnisports a été laissée à l’abandon. Aussi bien, les autorités locales que les associations n’ont pas cessé leurs démarches pour demander sa restauration. Après des études techniques, il  été retenu que les gradins et le terrain soient gardés. Seule l’ossature était à détruire. Une entreprise a intervenu, en premier lieu, et a procédé à la première opération.

Dernièrement, une autre entreprisse a été désignée pour le reste des travaux. Finalement, ces derniers ont été entrepris. On croit savoir que sa restauration coûterait environ neuf milliards de centimes. Selon un cadre sportif ayant requis l’anonymat, la future structure projetée à ce niveau est de haut standing. Ainsi, les athlètes vont retrouver leur lieu favori après des années d’attente, à telle enseigne que certains d’entre eux, ont abandonné toute activé sportive en raison de la cherté de salles chez des particuliers.

Les futurs pèlerins connus

Après la campagne d’inscription au hadj 2010, le tirage au sort  a été effectué dernièrement, au siège de l’APC en présence des postulants, des autorités locales, de l’imam et du représentant de la Direction des affaires religieuses de Tizi Ouzou, en la personne de cheikh Naïli Ali. Selon nos informations, ils étaient plus d’une soixantaine à prétendre à une place au pèlerinage aux lieux Saints. Au finish, seuls treize d’entre eux, ont eu ce ticket. Certes, c’est la joie au sein des futurs hadjis mais les autres étaient déçus. “Je souhaite un bon séjour à nos camarades plus chanceux que nous. Nous espérons que la prochaine fois, ce sera notre tour”, nous a répondu un prétendant. De son côté, Naïli Ali a préféré nous dire qu’il est temps d’augmenter le nombre de places car il y a de plus en plus de demandeurs. “Le tirage au sort a été exemplaire”, nous a-t-il ajouté.

Projet des 104 logements LSP/Une lueur d’espoir

Le projet des 104 logements LSP a fait couler beaucoup d’encre et de salive. Le dernier papier en date, autour de ce projet à la traîne, a été rapporté dernièrement dans ces mêmes colonnes. Projet inscrit en 2000, lancé en 2005, il n’a pas été encore livré aux acquéreurs qui peinent à s’acquitter du frais de location chez d’autres particuliers.

Finalement, une entreprise est intervenue en cette fin de semaine afin d’attaquer les travaux d’assainissement. “J’étais sur place quand la délégation est arrivée dont les responsables de l’agence foncière et de la DUC. Je crois que cette fois-ci, ce sera la bonne”, nous confié à ce propos un acquéreur au bout du désespoir qui nous a affirmé avoir dépensé plus de dix millions de location pour une année, alors qu’il attendait le logement qu’il a tout payé. Une deuxième entreprise à laquelle est confié le bitumage interviendra dès la fin des autres réseaux, a-t-on appris.

L’Association lqra expose à la Maison de la culture Mouloud Mammer

Dans le cadre des intenses activités initiées par la direction de la Maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou à l’occasion de la célébration du 30e anniversaire de Tafsut Imazighen, l’Association lqra de Draâ El Mizan participe en exposant des habits traditionnels ainsi que des mets et plats typiquement de la région. Ainsi, cette association qui fait énormément de choses dans le domaine de l’alphabétisation, notamment de femmes rurales développe son action dans le domaine culturel. Des femmes issues des différentes sections de cette association sont retenues pour participer au concours interzonal. L’association en collaboration avec les APC de la daïra, a permis à des femmes rurales, qui jusqu’à présent, ignoraient tout de la Maison de la culture Mouloud-Mammeri, de se rendre sur les lieux et prendre contact avec d’autres associations. Pour Mademoiselle Seddiki, la présidente, “il est temps d’aider ces femmes à se mêler de tout, surtout de leur formation”.

Amar Ouramdane

Publié dans Tizi-Ouzou 15 | Pas de Commentaires »

Draâ El Mizan / 104 logements LSP à la traîne

Posté par ddkabylie le 12 avril 2010

Draâ El Mizan
104 logements LSP à la traîne

Initialement ce projet, qui datait du début des années 2000, comptait 144 logements LSP. 39 sont réalisés et remis à leurs propriétaires depuis pas mal de temps, alors que les 104 logements de la Nouvelle-Ville de Draâ El Mizan, ne sont toujours pas livrés à leur acquéreurs.

Lire la suite… »

Publié dans Kabylie | Pas de Commentaires »

Draâ El Mizan / Les squatteurs de logements inquiets

Posté par ddkabylie le 9 avril 2010

Draâ  El Mizan
Les squatteurs de logements inquiets

Il faut dire qu’ils ont squatté des logements depuis maintenant neuf ans, et ils les occupent toujours illégalement si bien qu’ils ont perdu certains de leurs droits. La dernière attribution de logements sociaux locatifs ne leur a pas été profitable. Au contraire, les autorités ont annoncé que les cent cinquante six squatteurs auront un traitement spécifique. Aussi, ceux qui habitent actuellement dans les trois sites concernés sont inquiets. “Dans l’état de logements affiché par l’APC, notre cas a été évoqué. Mais, on ne sait pas qui sera retenu et qui sera appelé à quitter les lieux”, nous a répondu un citoyen retenu dans la  liste de 2000. “Va-t-on garder les noms des bénéficiaires de 2000 ?”, telle est la question posée par l’un de nos interlocuteurs. En tout cas, les autorités locales sont prêtes à revoir cas par cas tous les occupants. “Il y aura des familles qui seront évacuées. Des enquêtes seront refaites. Si quelqu’un répond à tous les critères, il n’y aura aucune raison de lui enlever son logement”, nous a confié une source locale ayant requis l’anonymat. “Ma fille est née ici. Elle a neuf ans. Elle est en troisième année primaire. En principe, c’est tout le monde qui sera régularisé. Qui paiera le loyer de neuf ans ? Et qui paiera les éventuelles dégradations”, s’interroge un autre squatteur. Il faut dire que ce ne sera pas aussi facile de toucher à ce dossier. Vus de loin, ces logements sont déjà en dégradation avancée, pour lesquels, est venue s’ajouter une insalubrité inqualifiable quand on voit toutes les canalisations des eaux usées déverser leur contenu à l’air libre. En dépit de ce que pensent les uns ou avancent les autres, il faudrait trouver une solution à ce problème épineux.

 Amar Ouramdane

Publié dans Tizi-Ouzou 15 | Pas de Commentaires »

Attribution de logements sociaux locatifs à Draâ El Mizan

Posté par ddkabylie le 4 avril 2010


Attribution de logements sociaux locatifs à Draâ El Mizan
Les familles de la cité Zuconi satisfaites

En 1991, l’assiette foncière a été vendue à des tierces personnes à leur insu. Ainsi, dans quelques jours, c’est-à-dire après l’expiration des délais de recours, ces pauvres citoyens ayant vécu dans la promiscuité et le dénuement vont finalement habiter sous des toits décents avec toutes les commodités nécessaires. Les autres familles qui se réjouissent de cette attribution sont celles recasées dans des caves ou ayant occupé des édifices publics telles les écoles où une partie du siège du Croisant-Rouge algérien.

Lire la suite… »

Publié dans Tizi-Ouzou 15 | Pas de Commentaires »

12
 

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cigales2010 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres