• Auteur:

    ddkabylie

  • Accueil
  • > Recherche : village aggache

Résultats de votre recherche

Saharidj Aggache / Danger sur la ligne basse tension

Posté par ddkabylie le 19 mai 2010

Saharidj Aggache
Danger sur la ligne basse tension

Ces branches qui couvrent la ligne électrique s’expliquent par le fait, qu’elles n’ont pas été taillées depuis plus d’une année, et cela, pour diverses raisons, telle l’absence prolongée du propriétaire ou encore du fait que de nombreux oliviers n’ayant pas produit de récolte l’année passée n’ont été ni inspectés ni entretenus par leurs propriétaires.

Lire la suite… »

Publié dans Bouira 10 | Pas de Commentaires »

Saharidj / Revêtement du chemin communal Saharidj-Aggache

Posté par ddkabylie le 7 mai 2010

 

Saharidj
Revêtement du chemin communal Saharidj-Aggache

Le village Aggache situé à la périphérie sud du chef-lieu de la commune de Saharidj, vient de bénéficier d’un projet de modernisation qui consiste en revêtement de sa route principale en bitume bitumé sur une distance de 1,600 km.
Cosider entreprise à laquelle a été confié la réalisation du projet, vient de lancer les travaux ce 1er mai. Au vu des moyens engagés par cette entreprise, l’opération serait menée à terme en deux jours maximum.
En nous rendant sur les lieux ce samedi vers 10 h, nous constatons qu’un tronçon de 600 m a été déjà bouclé, comme il a été constaté la présence d’une équipe du laboratoire de l’habitat et construction (LHC) de Bouira, qui procède au prélèvement d’un échantillon du bitume pour analyser et contrôler, ce qui démontre, on ne peut mieux, le sérieux du suivi technique de ce projet, un sérieux qu’on aimerait voir s’étendre à tous les secteurs, particulièrement pour les projets réalisés par le biais de la sous-traitance.
La seule contrainte à relever est le manque de communication de la part des autorités locales.
En effet, de nombreux citoyens qui ont réalisé de nouvelles constructions dont la plupart sont des logements auto-construits et qui n’ont pas encore procédé aux branchements de leurs nouvelles habitations aux réseaux d’AEP et de l’assainissement, deux réseaux situés en plein milieu de cette route, ont été surpris par ces travaux de revêtement qui condamne l’accès des branchements individuels à ces réseaux principaux. D’autres voient, en la réalisation de ce projet de modernisation, un gaspillage d’argent sachant que cette localité Aggache est incluse dans le futur projet de gaz de ville, le tracé de ces deux infrastructures (route, gaz de ville) se rencontrent en plusieurs endroits.
Ces citoyens soulignent que même le réseau d’AEP ancien et vétuste doit obligatoirement être repris dans un proche avenir, ce réseau est réalisé sur un tronçon de 800 m en plein milieu de cette route, sa reprise poserait un séreux problème. Notons enfin, que la route de Aggache est bordée étroitement des  deux cotés par des pâtés de maisons, au point où, il est pratiquement impossible de réaliser des trottoirs car les portes de sorties de plusieurs habitations donnent directement sur la chaussée, ce qui constitue un véritable danger pour les habitants qui se retrouvent directement exposés à des accidents de circulation devant… le pas de leurs portes ; les enfants en particulier d’où la nécessité absolue de la pose de ralentisseurs ou dos-d’ânes pour réduire le risque.
Ce tronçon large et flambant neuf inciterait les automobilistes à le franchir à “plein gaz” et la visibilité étant sensiblement réduite par la présence de murs de clôtures et d’olivers touffus le long de cette route, ce qui présente un danger de mort qu’il y a lieu de prendre en charge et en urgence. De nombreux citoyens préoccupés par cet état de fait interpellent les autorités locales qui doivent prendre les devants et procéder à la pose de ralentisseurs.

Oulaid Soualah

Publié dans Bouira 10 | Pas de Commentaires »

Environnement : Des animaux disparus depuis longtemps réapparaissent

Posté par ddkabylie le 4 avril 2010

M’chedallah
Environnement : Des animaux disparus depuis longtemps réapparaissent

Ces imposants oiseaux ont élu domicile à proximité de la décharge publique de Saharidj, toujours dans la forêt d’Achaivou, en plus des restes de nourriture qu’ils trouvent dans cette décharge, ils améliorent leurs repas en chassant les rats qui y pullulent, attirés aussi par la nourriture.

Lire la suite… »

Publié dans Bouira 10 | Pas de Commentaires »

 

Notre mariage - Il nostro m... |
CANTERBURY T@LES |
cigales2010 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Millenium Development Goal
| Blog du niveau intermédiaire
| Gregmontres